Centenaire de Mitterrand: Ses conseils d’outre-tombe aux candidats à la présidentielle

POLITIQUE «20 Minutes» imagine ce que pourrait dire l'ancien président François Mitterrand aux candidats à l'Elysée en 2017...

Anne-Laëtitia Béraud

— 

François Mitterrand, alors président de la République, le 21 novembre 1990 à l'Elysée.
François Mitterrand, alors président de la République, le 21 novembre 1990 à l'Elysée. — BOCCON-GIBOD/SIPA

Ce mercredi, François Mitterrand aurait eu cent ans. Premier président de gauche de la Ve République, celui qui a assuré deux septennats à l’Elysée (1981-1995) aurait beaucoup à dire aux prétendants à la présidentielle 2017, de droite comme de gauche. 20 Minutes rapporte les conseils d’outre-tombe de « Tonton » aux prétendants à la magistrature suprême…

Emmanuel Macron, le 15 octobre 2016 au salon mondial de l'automobile au Parc des Expositions Porte de Versailles.

A Emmanuel Macron : « On sait jamais, sur un malentendu… »

Le remuant Emmanuel Macron tentera-t-il sa chance à l’Elysée ? L’ancien conseiller puis ministre de François Hollande fait actuellementle tour de France pour poser son « diagnostic ». François Mitterrand pourrait lui dire de tenter sa chance, car une candidature promise à rien peut, rarement, être couronnée de succès. Sans parti et face au PCF et la SFIO, François Mitterrand gagne contre toute attente les législatives de 1946 dans la Nièvre. Un département qui devient son fief politique.

Alain Juppé.

A Alain Juppé : « Vous les artistes »

Au «pas rock’n’roll » Alain Juppé, François Mitterrand pourrait lui conseiller d’amadouer les artistes. En effet, François Mitterrand, loin d’être le plus fun des politiques de la Ve République, a acquis le soutien d’artistes durant les présidentielles victorieuses de 1981 et 1988, de Renaud à Gérard Depardieu en passant par Lio. Le pouvoir des vedettes…

Marine Le Pen, le 7 janvier 2016 à Nanterre.

A Marine Le Pen : « Tenir sa langue »

Secret et taiseux, prince florentin, François Mitterrand pourrait dire à la candidate à la présidentielle de réserver sa parole. Car en situation de crise politique et dans la perspective d’une élection, le silence peut être profitable aux challengers. C’est d’ailleurs une stratégie jusqu’ici suivie par la frontiste qui attend la fin des primaires à droite et à gauche avant de se jeter à nouveau dans le grand bain médiatique pour le scrutin de mai 2017.

L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy

A Nicolas Sarkozy : « Zen avec la justice »

François Mitterrand pourrait dire à Nicolas Sarkozy de rester zen avec la justice, alors que ce dernier est mis en examen dans l’affaire Bygmalion. Après un vrai-faux attentat de l’Observatoire en 1959, François Mitterrand est poursuivi par la justice et voit son immunité parlementaire levée. Une loi d’amnistie clôt les poursuites en 1966. Et cinq ans plus tard, il prend la tête du nouveau Parti socialiste…

France's President Francois Hollande visits an exhibition during a ceremony marking the first anniversary of the energy transition law, at the Elysee Palce, in Paris, Friday, July 22, 2016. (AP Photo/Thibault Camus, Pool)/XTC116/16204525028780/POOL/1607221647

A François Hollande : « L’union fait la force »

Parmi les conseils adressés d’un François à un autre, l’enfant de Jarnac pourrait dire à l’actuel président : « réunis ta famille politique ». Après le congrès de fondation du PS à Epinay (1971), puis l’élimination de son principal concurrent Michel Rocard, François Mitterrand réussit à être le chef du PS, allié des communistes et de certains radicaux. Le PS entérine la candidature présidentielle de François Mitterrand le 24 janvier 1981 au congrès de Créteil avec de 83,64 % des suffrages. Un score stalinien à faire pâlir d’envie François Hollande, alors la « famille » socialiste est déchirée comme elle l’a rarement été.

Jean-Luc Mélenchon reçu à l'Elysée, le 25 juin 2016.

A Jean-Luc Mélenchon : « Résiste, prouve que tu existes »

A l’ancien socialiste Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle 2012, François Mitterrand pourrait lui dire de persévérer. François Mitterrand a été candidat deux fois à l’Elysée, en 1965 et en 1974 avant de gagner en 1981 puis en 1988. Et il a signé un programme commun avec les communistes avant de les écrabouiller politiquement.

>> Quel candidat de la primaire à droite correspond le mieux à vos idées? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.