«L'Emission politique»: Des clashs et même une brique de lait pour Bruno Le Maire...

LIVE Revivez avec nous l'émission de France 2 où les propos de Bruno Le Maire seront vérifiés en direct...

A.L.B. et T.L.G.
— 
Bruno Le Maire sur le plateau de «L'Emission Politique».
Bruno Le Maire sur le plateau de «L'Emission Politique». — France 2

L'ESSENTIEL

  • L'émission politique de France 2 reçoit Bruno Le Maire, troisième candidat à la primaire à passer dans l'émission.
  • 20 Minutes vous fait vivre les moments forts de l'émission et fait la désintox des propos du candidat en temps réel.

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : Primaire à droite: Juppé donné gagnant du débat devant Sarkozy et Le Maire

>> A lire aussi : Présidentielle 2017: Bruno Le Maire dévoile son «contrat présidentiel»

>> A lire aussi : Primaire de la droite: Bruno Le Maire est-il vraiment le candidat du «renouveau»?

 

23h11: C'est la fin de l'émission. Merci de l'avoir suivie avec nous. Bonne soirée !

23h07: Bruno Le Maire condamne les propos de Jean-Frédéric Poisson

 

Interrogé sur les élections américaines par Nice Matin, Jean-Frédéric Poisson a affirmé que «la proximité de Mme Clinton avec les super-financiers de Wall Street et sa soumission aux lobbies sionistes sont dangereuses pour l'Europe et la France».

 

«Ces propos je les condamne. Je rappelle qu'il a des actes antisémites qui vont jusqu'à l'assassinat. Ce sera aux électeurs de savoir s'ils veulent le sanctionner».

22h55 : Réponses aux commentaires

 

@cb730 Il veut supprimer 500.000 fonctionnaires ! Peut-il nous dire dans quel corps de fonctionnaires, la police ? la gendarmerie ? l’éducation nationale ? la santé ?

 

@20Minutes : Cher cb730, Bruno Le Maire souhaite en effet 500.000 fonctionnaires de moins sur toute la durée du quinquennat. Et prévoit de supprimer 1 million d’emplois publics en 10 ans (soit 100.000 postes en 10 ans) pour faire des économies. Si le candidat est précis sur le nombre, il ne précise pas vraiment où il veut cette suppression. Mais assure dans son programme que « cet objectif global de réduction du nombre d’agents est compatible avec un renforcement des moyens attribués aux missions régaliennes de l’Etat »

22h49: Le Maire veut envoyer des troupes au sol en Syrie

Bruno Le Maire confirme qu’il veut envoyer des troupes au sol en Syrie. «La France aurait dû prendre l’initiative au lieu d’être à la remorque des Etats-Unis et de la Russie», «une force armée est toujours au service d'un objectif politique».

22h39 : BLM face à Samia Ghali

EXPLICATION. Qui est Samia Ghali ?
 
Samia Ghali, membre du PS à Marseille, issue d’une famille modeste d’origine algérienne. Engagée jeune auprès du PS, elle a été élue conseillère municipale en 2001, puis conseillère régionale de PACA de 2004 à 2011. Depuis 2008, Samia Ghali est maire du 8e secteur de Marseille et sénatrice des Bouches-du-Rhône. Elle s’est fait connaître en 2012 en réclamant un recours à l’armée pour lutter contre le trafic de stupéfiants dans les quartiers nord de la ville.

22h33 : On a LA PUNCHLINE du soir

Elle est signée Bruno Le Maire.

« La ville de Bordeaux a un excellent maire, je ne vois pas pourquoi les habitants s’en priveraient pendant cinq ans ».

 

Voilà. Bon, une autre a suivi dans la foulée. Interrogé sur son port de la cravate, il répond : « Mademoiselle Salamé, est-ce que je vous demande quelle tenue vous porterez dans quinze jours, moi ? »

22h28: Bruno Le Maire ne sera le numéro 2 de personne

«Je ne me ménage pas une porte de sortie, je ne serai pas le Premier ministre d'un autre candidat», indique Bruno Le Maire. «Il n'y aura pas de ralliement, ni à l'un, ni à l'autre».

 

22h24: Dis papa, c'est quoi cette bouteille de lait? 

 

22h13 : Bruno Le Maire clashé par l’écrivain Alexandre Jardin

 

Alexandre Jardin, fondateur du mouvement citoyen Bleu Blanc Zèbre, critique le programme de 1.000 pages du candidat à la primaire, qui ne ferait pas assez appel aux idées des citoyens. « Vous nous avez écrit une brique, je vous en offre une autre », lance l’écrivain à Bruno Le Maire, en lui lançant également au passage... une brique de lait. « Il n’y a pas une petite trace de main tendue pour co-construire un projet ».

Bruno Le Maire réagit, tout colère. «Monsieur Alexandre Jardin, vous valez un citoyen français, je vaux un citoyen français. J'ai eu au moins cette humilité d'avoir rencontré les Français!»

 

>> Alexandre Jardin est le quatrième écrivain français le plus suivi sur Twitter avec près de 17.000 abonnés. Record de retweets atteint avec un commentaire sur « La France qui parle sur nos écrans », en 2014

22h10: «95% des déboutés du droi d'asile restent sur le territoire français»

VERIFICATION. PAS SI SIMPLE

Ce chiffre provient d’un rapport daté de 2015 de la Cour des comptes. Ce document, qui explique que «plus de 96 % des personnes déboutées resteraient en France», soit 4% des personnes déboutées du droit d’asile éloignées du territoire national. Ce rapport indique que

1.432 personnes déboutées du droit d'asile ont été éloignées sur 40.206 personnes déboutées en 2014. Cependant, le chiffre réel de ces personnes déboutées reconduites aux frontières reste inconnu. Selon le ministère de l’Intérieur, ce chiffre est sous-estimé, car il ne tient pas compte des personnes qui partent du territoire de leur plein gré, ou qui reçoivent un titre de séjour pour d’autres raisons que l’asile.

21h55: VIDEO. Le cow-boy Bruno revient sur sa triste prestation à la primaire

>> A lire aussi : VIDEO. «L'Emission politique»: Hi Ha le cowboy Bruno Le Maire est bien «remonté sur son cheval»

 

21h46 : BLM veut supprimer 500.000 postes dans la fonction publique

C’est le moment de François Lenglet. D’emblée, le chroniqueur éco qualifie BLM de libéral. Libéral ? « Je réfute l’étiquette de libéral que vous avez voulu me coller dans le dos comme un poisson d’avril », répond le candidat. Bruno Le Maire explique ensuite ses tailles dans la fonction publique. « Entre 2017 et 2022, 700.000 fonctionnaires vont partir à la retraite. C’est dire si la suppression de 500.000 postes dans la fonction publique me permet raisonnable ».

21h32: VIDEO. BLM mouché par une syndicaliste

Bruno Le Maire vivement pris à partie par Ghislaine Joachim-Arnaud, secrétaire générale de la CGT Martinique. «Tout ça, c'est du pipi du chat!!!!», lance-t-elle face aux critiques du syndicalisme de la part du candidat. Bruno Le Maire reste médusé.

 

21h18 : Bruno Le Maire face à Ludovine de la Rochère, tête de file de la Manif pour Tous

BLM a déjà expliqué à plusieurs reprises qu’il ne reviendrait pas sur la loi Taubira s’il accédait au pouvoir. «Je ne suis pas favorable à revoir la question de l'adoption, ni pour une personne seule, ni par les couples homosexuels», ajoute-t-il.

21h25: Bruno Le Maire veut interdire le burkini et évoque une loi pour le voile

«Je suis favorable à une loi interdisant le burkini», indique le candidat à la primaire. «Il y a un Islam politique qui gagne du terrain en France», ajoute-t-il.

Le candidat est allé plus loin, en indiquant réfléchir au port du voile «dans les espaces publics» citant les transports publics, alors que jusqu'à présent il évoquait uniquement les «services publics».

«Ma proposition c'est qu'il y ait une loi qui définisse ce qui est acceptable ou non en terme de tenues vestimentaires, notamment dans le port du voile, dans les espaces publics», «à l'université, à l'hôpital, dans les CAF», a-t-il dit. Relancé sur le fait de savoir si cette interdiction-- le voile et non la burqa -- comprenait «la rue», il a répondu «dans les RER, dans les transports en commun», «cela peut poser des difficultés, cela en pose à beaucoup de Français».

21h12 : Bruno Le Maire et la suppression de l’ENA

 

« Il y a des castes qui se protègent, qui se renouvellent. Ce qui me dérange, c’est qu’on puisse à 25 ou 26 ans parce qu’on a fait une bonne copie, accéder directement aux responsabilités », indique BLM. «Ma proposition est fondée sur le mérite».

EXPLICATION

BLM rappelle sa volonté de supprimer la prestigieuse école nationale d’administration s’il est élu. Cette critique de l’ENA est ancienne, on vous en disait plus ici:

 

21h08 : BLM interrogé sur la fronde des policiers

Si vous étiez au pouvoir, que feriez-vous face aux manifestations des policiers? « Je les reçois, et je discute avec eux… J’ai vu des commissariats dans des conditions indignes », lâche Bruno Le Maire. « Je n’interdis pas les manifestations». BLM en profite pour tacler Nicolas Sarkozy.  «Le premier problème, c'est celui des effectifs. C'était une erreur de les réduire entre 2007 et 2012.»

21h05: «Je suis remonté sur mon cheval pour livrer la bataille»

Bruno Le Maire a reconnu n'avoir pas été au top de sa forme lors du premier débat de la primaire jeudi dernier. «Il y a des jours sans», a-t-il reconnu.

21h01 : Bruno Le Maire déjà interrogé sur le renouveau

C’est le slogan de campagne du candidat à la primaire. Bruno Le Maire le répète à l’envie : il serait tout neuf en politique, élu député il y a « seulement » 9 ans. Un profil éloigné des autres candidats à la primaire.

EXPLICATION « Le renouveau c’est Bruno », vraiment ?

Il est vrai que BLM ne rejoint l’Assemblée nationale qu’en 2007. Mais l'« homme neuf » possède un costume ancien. Il fait ses classes dans le cabinet de Dominique de Villepin au début des années 2000. Il fait également parti du gouvernement Fillon sous Nicolas Sarkozy, en étant nommé secrétaire d’Etat aux Affaires européennes en 2008 puis propulsé au ministère de l’Agriculture par un l’année suivante.

 

Même sans cravate, Bruno Le Maire a du mal à casser son image de technocrate. L’homme de 47 ans est né à Neuilly-sur-Seine et a grandi dans un milieu bourgeois. Il fait figure de pur produit de l’élite française : agrégé de lettres, normalien, diplômé de Sciences-Po Paris et de l’ENA. Un parcours finalement bien classique de l’homme politique français.

>> A lire aussi : Primaire de la droite: Bruno Le Maire est-il vraiment le candidat du «renouveau»?

 

21h00: Et c'est parti!!!!!!!

 

20h30: Mais au fait, qui es-tu Bruno Le Maire? 

BLM est député de l'Eure depuis 2007. Il a fait ses classes dans le cabinet de Dominique de Villepin au début des années 2000 et devient ministre de l’Agriculture en 2009. Il se fait connaître du grand public lors de la primaire UMP, en obtenant 30% des voix face à Nicolas Sarkozy en 2014. Sinon, Bruno Le Maire a un gros défaut: «Mon intelligence est un obstacle», expliquait-il, il y a quelques mois. Cette phrase lui avait permis d'obtenir le prix de l'humour politique 2016.

20h26: Et c'est l'INFO à retenir du soir: BLM portera une cravate

 

20h14: N'hésitez pas à commenter ou poser vos questions dans les commentaires. On se fera une joie d'y répondre (si, si, vraiment)

20h08 : C'est parti pour les répétitions

 

Il est souvent présenté comme le troisième homme de la primaire de la droite et du centre. Bruno Le Maire essaye de se faire une place dans le duel annoncé entre Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. Avec son slogan : « Le renouveau, c’est Bruno », l’ancien ministre de l’Agriculture veut incarner le renouvellement de la pratique politique (en souhaitant notamment réduire le nombre de parlementaire et appliquer le non-cumul des mandats). Invité pendant deux heures de « l’Emission politique », Bruno Le Maire tentera de casser son image de technocrate, et d’être un peu moins discret que lors du premier débat entre les sept candidats.