Le livre de confidences de Hollande «devait sortir après le quinquennat» selon le Foll

TIMING Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a déclaré ce dimanche que le livre, très controversé, de confidences de François Hollande devait être publié à la fin du quinquennat...

20 Minutes avec AFP

— 

ALLILI/SIPA

Y aurait-il eu une erreur de calendrier dans la publication du livre de confidences de François Hollande, vivement critiqué depuis sa sortie ? Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll a indiqué ce dimanche que l’ouvrage Un président ne devrait pas dire ça, paru mercredi 12 octobre, devait à l’origine « sortir après le quinquennat ».

>> A lire aussi : Hollande se confie sur ses ex, ses rivaux et ses plateaux-repas à l’Elysée

« Il faut face à tout cela rester calme et prendre un peu de recul »

Ecrit par Fabrice Lhomme et Gérard Davet après une soixantaine d’entretiens avec le président, ce livre a provoqué une déflagration politique jusque dans le dernier carré des fidèles de François Hollande, en raison des propos qui y sont rapportés, notamment sur les magistrats. « Il devait sortir après le quinquennat, il sort avant », a déclaré ce proche du chef de l’Etat sur France 3, disant vouloir « éviter de rentrer dans la polémique » déclenchée par sa publication.

>> A lire aussi : Les livres-confidences se succèdent, mais pourquoi Hollande parle-t-il autant aux journalistes?

« Ce livre, c’est des entretiens avec des journalistes, avec je le crois l’objectif de faire une sorte de bilan de tout ce qui s’est passé » au cours du quinquennat, a-t-il affirmé. « Par définition, les journalistes ont besoin d’alimenter une chronique, une polémique. S’il n’y avait pas ça, ça serait moins drôle », a critiqué Stéphane Le Foll. « Il faut face à tout cela rester calme et prendre un peu de recul », a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Après les «confidences» du Président, stupeur et malaise au PS