L’air de rien, Hollande balance Fillon dans l’affaire Jouyet

JUSTICE Le Président assure que l'ancien Premier ministre a demandé au secrétaire général de l'Elysée d'accélérer les poursuites judiciaires contre Nicolas Sarkozy...

T.L.G.
— 
François Hollande et Nicolas Sarkozy le 25 juin 2016.
François Hollande et Nicolas Sarkozy le 25 juin 2016. — Y.BOHAC/AP/SIPA

A la veille du premier débat de la primaire à droite, François Hollande remet une pièce dans  Dans le livre d’entretiens des journalistes du Monde Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Un président ne devrait pas dire ça, le chef de l’Etat affirme que François Fillon a bien demandé au secrétaire général de l’Elysée, Jean-Pierre Jouyet, d’accélérer les poursuites judiciaires contre Nicolas Sarkozy.

 « Il [François Fillon] a dit à Jouyet : Mais comment ça se fait que vous ne poussiez pas la justice à en faire davantage ? », rapporte le Président aux deux journalistes le 23 juillet 2014.
 

François Hollande évoque à nouveau l’affaire lors d’un entretien le 29 décembre 2014. « C’était ça le message de Fillon, c’était : Si vous ne faites rien, il reviendra. » Le Président réaffirme au passage avoir refusé toute intervention auprès de la justice.

Ces révélations sont un coup dur pour François Fillon en pleine campagne pour la  L’ancien Premier ministre avait déjà porté plainte pour diffamation contre les deux journalistes du Monde après la révélation de ce déjeuner secret dans leur précédent ouvrage Sarko s’est tuer, publié en novembre 2014. Le parquet avait requis la relaxe générale en mai 2015. La cour d’appel avait de nouveau débouté François Fillon en mars 2016.