Primaire EELV: «Laurent Wauquiez devrait être fiché S» estime l'écologiste Michèle Rivasi

MIGRANTS Invitée à s’exprimer sur la question de l’accueil des réfugiés, l’eurodéputée s’en est violemment prise au président de la région Auvergne-Rhône-Alpes…

H. B.

— 

Michèle Rivasi, candidate à la primaire d'Europe-Ecologie Les Verts.
Michèle Rivasi, candidate à la primaire d'Europe-Ecologie Les Verts. — Thomas SAMSON

La question de l’accueil des migrants divise chez les politiques. Jeudi soir, lors du second débat organisé entre les quatre candidats en lice à la primaire écologiste, Michèle Rivasi s’en est violemment prise à  Laurent Wauquiez, président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Invitée à s’exprimer sur la question de l’accueil des réfugiés et demandeurs d’asile en France, l’eurodéputée écologiste s’est lâchée. « Laurent Wauquiez devrait être fiché S. […] Et comme il veut que les fichés S aillent dans des centres de rétention, eh ben, il doit aller dans un centre de rétention », » s’est-elle indignée sur BFMTV.

« Qu’un président de région dise ça, ça vous remet ces bas instincts, ça vous donne la haine des gens alors que les gens étaient prêts à l’accepter. Moi je trouve ça très très grave », a-t-elle ajouté.

Une pétition contre la création de « jungles »

L’eurodéputée écologiste a ainsi réagi ainsi aux déclarations du président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, hostile à la répartition des migrants de Calais dans les régions. Le 28 septembre, il avait notamment déclaré sur BFMTV : « On a pour moi affaire à un exemple typique d’une folie gouvernementale où, pour faire semblant de régler médiatiquement un problème, on le multiplie sur le territoire. »

>> A lire aussi : Laurent Wauquiez lance une pétition contre «la création de "jungles" sur l'ensemble du territoire national»

Laurent Wauquiez avait même lancé, le 16 septembre, une « pétition » pour dire « non à la création de "jungles" sur l’ensemble du territoire national », et notamment dans sa région, après la décision du gouvernement de répartir les migrants de Calais dans des centres en France.