Présidentielle 2017: Les cadres du PS incités par SMS à soutenir la candidature de François Hollande

ELECTION Pierre Jouvet, chargé de la mobilisation interne au PS, a envoyé un message aux responsables de fédérations socialistes…

H. B.

— 

François Hollande à l'Elysée.
François Hollande à l'Elysée. — STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP

C’est un premier pas vers une candidature qui aujourd’hui, ne fait presque plus aucun doute. Pierre Jouvet, chargé de la mobilisation interne au PS, a envoyé ce mardi un SMS aux responsables de fédérations socialistes pour les inciter à soutenir la candidature de François Hollande, révèle le Lab d’Europe 1. « Nous sommes en train de préparer l’annonce de candidature du Président », annonce d’emblée celui qui est considéré comme « un hollandais » de la première heure.

>> A lire aussi : Oui, François Hollande possède encore des atouts

Le message incite clairement les cadres socialistes à soutenir activement l’entrée en lice du chef de l’Etat au moyen d’un appel. « Bonjour, le Conseil national étant passé et le processus de la primaire en route, nous sommes en train de préparer l’annonce de candidature du président. La première pierre de cette mobilisation est un appel de soutien à sa candidature par les cadres du parti, les parlementaires, les élus et les militants. Cet appel sera publié d’ici mi-octobre. […] Pouvons-nous compter sur ta signature ? Je reste à ton entière disposition. Amitiés, Pierre Jouvet. Secrétaire national aux Fédérations ».

Une petite équipe mobilisée

Le but de cette opération ? Commencer à faire l’état des lieux des forces en présence. « Nous travaillons à plusieurs à cette mobilisation », a précisé Pierre Jouvet au Lab, citant dans cette équipe restreinte le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll, le président du groupe PS à l’Assemblée Bruno Le Roux et au Sénat Didier Guillaume ou encore le député de l’Hérault Sébastien Denaja…

Cet appel à une mobilisation pour soutenir la candidature de François Hollande fait suite à d’autres initiatives lancées après le discours de Wagram, le 8 septembre dernier, dont notamment le site « Notre idée de la France » soutenu par Stéphane Le Foll.