Patrick Buisson, le 15 octobre 2012 à Paris.
Patrick Buisson, le 15 octobre 2012 à Paris. — MIGUEL MEDINA / AFP

LES REPUBLICAINS

Patrick Buisson raconte ses années passées avec Nicolas Sarkozy

L’ancien conseiller d’extrême droite relate certaines confidences faites par l’ancien chef de l’Etat…

C’est un livre qui risque de semer la zizanie, en pleine campagne pour la primaire de la droite. Le sulfureux Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy durant la campagne présidentielle de 2012, sort ce jeudi 29 septembre La cause du peuple, un livre rempli d’anecdotes où il raconte certaines confidences que lui aurait faites l’ancien président de la République. L’Express a dévoilé ce mardi quelques extraits du livre.

Chirac, « je n’ai jamais vu un type aussi corrompu »

Nicolas Sarkozy et son prédécesseur, Jacques Chirac, n’ont jamais entretenu de bonnes relations. L’ancien chef de l’Etat aurait eu des propos assez durs à l’égard de celui qui est actuellement hospitalisé pour des graves problèmes de santé. C’est « le plus détestable de tous les présidents de la Ve République ». « Je n’ai jamais vu un type aussi corrompu », aurait déclaré Nicolas Sarkozy.

>> A lire aussi : Cinq révélations chocs sur Patrick Buisson

François Fillon, un « pauvre type »

Concernant François Fillon, Nicolas Sarkozy n’est pas tendre non plus. « Pauvre type, tant qu’il y est, il n’a qu’à venir mercredi au Conseil des ministres en babouches et avec un tapis de prières », aurait déclaré l’ancien président après l’inauguration d’une mosquée par son ancien Premier ministre.

Les émeutes contre le CPE, « des bandes de blacks et de beurs »

L’ancien directeur de Minute révèle également que Nicolas Sarkozy aurait volontairement laissé en 2006 « des bandes de blacks et de beurs » agresser des « jeunes blancs » anti-CPE pour reprendre ensuite le contrôle de la situation face à son rival Dominique de Villepin. « Pour Nicolas Sarkozy, les Invalides furent l’équivalent d’Austerlitz pour Napoléon Bonaparte (…)», affirme Patrick Buisson.

Des « valeurs communes » avec le FN

Patrick Buisson revient également sur le virage « droitier » opéré par Nicolas Sarkozy en 2007. Il raconte avoir rencontré Jean-Marie Le Pen au nom des « valeurs communes » que Nicolas Sarkozy disait partager avec le Front national. L’ex-président aurait même demandé à des élus de droite de parrainer Jean-Marie Le Pen pour qu’il puisse se présenter à l’élection présidentielle.

>> A lire aussi : Les quatre questions pour tout comprendre les enregistrements de Patrick Buisson

Interrogé ce lundi sur Europe 1 sur la sortie de ce livre, Nicolas Sarkozy a botté en touche. « Ça ne m’intéresse nullement », a simplement déclaré le candidat à la primaire de la droite et du centre.