Affaire Cahuzac: Les révélations de l'ex-ministre lors de son procès

JUSTICE Jérôme Cahuzac est jugé à partir de ce lundi pour fraude fiscale...

20 Minutes avec AFP

— 

L'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac
L'ancien ministre français du Budget Jérôme Cahuzac — MARTIN BUREAU / AFP

L’ex-ministre du Budget, Jérôme Cahuzac, a déclaré ce lundi que le premier compte qu’il avait fait ouvrir en Suisse par un intermédiaire en 1992 était destiné « au financement d’activités politiques » au profit de Michel Rocard.

« J’ai demandé à Philippe Péninque d’ouvrir un compte en Suisse en 1992 (…). Ce compte, c’est du financement d’activités politiques pour un homme dont j’espérais qu’il aurait un destin politique national », a révélé, au premier jour de son procès pour fraude fiscale, l’ancien élu socialiste, précisant qu’il s’agissait de Michel Rocard, mais sans donner le nom de ses interlocuteurs au sein de l’équipe de l’ancien Premier ministre.

Jérôme Cahuzac a également indiqué que « deux versements des laboratoires Pfizer » ont participé au financement « de la vie politique de Michel Rocard » en 1993. « L’argent ne pouvait pas venir des comptes officiels du laboratoire », a-t-il ajouté.