«Nos femmes »: La phrase «sexiste» que Bruno Le Maire n’a jamais prononcée

POLEMIQUE Le candidat à droite a été épinglé sur Twitter pour une erreur de BFM TV...

T.L.G.

— 

Bruno Le Maire à La Baule
Bruno Le Maire à La Baule — JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

Bruno Le Maire épinglé sur les réseaux sociaux pour une phrase… qu’il n’a jamais prononcée. Samedi, à La Baule, lors de l’université d’été des Républicains, le candidat à la primaire de la droite a évoqué le burkini. Dans un tweet, BFM TV retranscrit en direct une partie du discours : « Nos femmes ont vocation à être visibles, pas dissimulées ».

« Nos femmes » ? Sur les réseaux sociaux, on s’insurge contre la formule jugée sexiste. La ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, Laurence Rossignol a fait allusion à une phrase prononcée par Jacques Chirac en mars 1992 lors des législatives. « A nos chevaux, à nos femmes et à ceux qui les montent ».

Pascale Boistard, secrétaire d’Etat chargée des personnes âgées et de l’autonomie, a, elle fustigé le « patriarcat » du candidat.

La secrétaire d’Etat au Numérique et à l’innovation Axelle Lemaire a ironisé, « Mais enfin Bruno c pourtant bien connu que les femmes ne savent pas ce qu’elles veulent ! », signant « ton Axelle ».

Cécile Duflot, la militante Caroline De Haas, mais également l’animatrice de télévision Valérie Damidot y sont allé de leur petit tweet.

Oui mais voilà, en réalité, Bruno Le Maire n’a jamais prononcé la formule polémique. Dimanche matin, BFMTV a fait un correctif, et s’est excusé auprès du candidat à la primaire de la droite en publiant ce qu’il avait réellement dit à La Baule.

« Ne laissons pas une fois encore des esprits obscurcis rendre les femmes invisibles dans la société française. En France, les femmes sont visibles et elles n’ont pas vocation à être dissimulées. » Fin de la polémique.