Education: Najat Vallaud-Belkacem admet «des changements nombreux» mais «nécessaires»

RENTREE SCOLAIRE Le principal syndicat enseignant du secondaire a déjà appelé à la grève le 8 septembre contre la réforme du collège…

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, le 11 mai 2016, à l'Elysée.
La ministre de l'Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, le 11 mai 2016, à l'Elysée. — SIPA

Najat Vallaud-Belkacem est fin prête pour sa rentrée. Avec l’entrée en vigueur de la réforme du collège et des nouveaux programmes du CP à la 3e, la ministre de l’Education nationale, qui tiendra une conférence de presse ce lundi matin, a annoncé qu’elle comptait bien mener les réformes prévues jusqu’à leur terme.

En réponse aux critiques de la part de nombre d’enseignants, elle admet que « les changements ont été nombreux » mais juge qu’ils sont « nécessaires ». Car le système scolaire français, « s’il assure la sélection des meilleurs, peine à assurer la promotion de tous ».

Déjà une grève le 8 septembre

« Ne nous aveuglons pas », prévient la ministre. La mise en œuvre de ces réformes « prendra du temps » et « se construit dans la durée ». Dans une interview accordée au Parisien, Najat Vallaud-Belkacem a affirmé que «  la réforme du collège se fait, qu’on le veuille ou non ». Très controversée, cette réforme introduit l’interdisciplinarité (l’enseignement de plusieurs disciplines au sein d’un même cours).

>> A lire aussi : Réforme du collège, ce qui est vrai, ce qui est faux

Le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, a d’ailleurs déjà appelé  à la grève dès le 8 septembre contre la réforme du collège et invité les enseignants à la « résistance pédagogique ».

Parmi les principales nouveautés de cette rentrée figure également la mise en œuvre simultanée de nouveaux programmes, du CP à la 3e. Ils remplacent ceux conçus en 2008, critiqués pour leur lourdeur, qui les rendait, selon les enseignants, impraticables.