Primaire à droite: Face à Sarkozy, Juppé creuse l'écart selon un sondage

SONDAGE 66% des Français estiment que Nicolas Sarkozy n'a pas réussi son entrée en campagne...

20 Minutes avec AFP

— 

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 2 juillet à la Mutualité à Paris.
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé, le 2 juillet à la Mutualité à Paris. — WITT/SIPA

«Le blast (effet de souffle) médiatique a fait pschitt». Malgré l'entrée en campagne (officielle) de Nicolas Sarkozy lundi, l'écart entre l'ancien chef de l'Etat et Alain Juppé en vue de la primaire à droite pour la présidentielle 2017 s'est creusé en août par rapport à juin, selon un sondage* Odoxa-Dentsu Consulting pour BFM-TV et Le Parisien-Aujourd'hui en France publié samedi.

>> A lire aussi: Après l'entrée en campagne de Sarkozy, Juppé, Fillon et Le Maire préparent la riposte

Nicolas Sarkozy (24% en août, contre 26% en juin) reste nettement distancé par Alain Juppé qui reste stable à 38% des intentions de vote au premier tour depuis l'enquête du mois de juin. «Le blast (effet de souffle) médiatique a fait pschitt», relève Gaël Sliman pour Odoxa.

Le Maire conforte sa troisième place

Suivent Bruno Lemaire avec 15% (+2), François Fillon, stable à 10%, et Nathalie Kosciusko-Morizet elle aussi stable à 4%, les autres candidats totalisant 9% des intentions de vote. Dans la perspective d'un second tour de la primaire à droite qui opposerait Alain Juppé à Nicolas Sarkozy, le premier l'emporterait toujours haut la main sur le second avec 63% des intentions de vote (+1 point) contre 37% (-1).

66% des Français estiment que Nicolas Sarkozy n'a pas réussi son entrée en campagne (47% chez les sympathisants de droite et 79% chez ceux de gauche sont de cet avis).

*L'enquête a été réalisée selon la méthode des quotas auprès d'un échantillon représentatif de 5.053 personnes de 18 ans et plus interrogées par internet les 25 et 26 août après l'officialisation de la candidature de Nicolas Sarkozy, dont 1.472 personnes comptant aller voter.