Cécilia Sarkozy, l'imprévisible Première dame

PORTRAIT Après avoir mené son mari à la victoire, elle a décidé de ne pas y participer...

Clémence Lemaistre avec AFP

— 

En séchant, pour raison de maladie, le pique-nique des Bush dans le Maine samedi, Cécilia Sarkozy a accentué son image d'une première dame de France secrète, imprévisible, voire déroutante, aux antipodes de celles qui l'ont précédée à l'Elysée.
En séchant, pour raison de maladie, le pique-nique des Bush dans le Maine samedi, Cécilia Sarkozy a accentué son image d'une première dame de France secrète, imprévisible, voire déroutante, aux antipodes de celles qui l'ont précédée à l'Elysée. — Patrick KOvarik AFP/Archives

Après avoir accompagné, voire participé à la victoire de Nicolas Sarkozy en l’accompagnant aux premières loges de la scène médiatique, Cécilia Sarkozy a finalement préféré se dérober à son rôle de «Première dame» de France.

Grande (1,78 m) et élégante, brune aux yeux bleus en amande, Cécilia Maria Sara Isabel Ciganer est née le 12 novembre 1957 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), d'un père d'origine russe et d'une mère espagnole. Arrière-petite-fille du compositeur et pianiste espagnol Isaac Albeniz (1860-1909), elle connaît avec ses trois frères aînés une enfance paisible dans le 8e arrondissement de Paris, éduquée dans une prestigieuse institution religieuse.

Ensemble ils ont un fils

Titulaire d'un Deug de droit qu'elle obtient à Assas (Paris II), éphémère mannequin, elle aborde le monde politique en devenant, à la fin des années 1970, l'attachée parlementaire de René Touzet, sénateur centriste de l'Indre.

Le 10 août 1984, elle épouse l'animateur vedette Jacques Martin, de vingt ans son aîné, avec qui elle aura deux filles, Judith et Jeanne-Marie (nées en 1984 et 1987). Peu après la naissance de son deuxième enfant, elle quitte son mari pour le jeune maire de Neuilly Nicolas Sarkozy, qui les avait unis. Ce dernier, divorcé et père de deux garçons, épouse Cécilia le 23 octobre 1996 à Neuilly. Ils ont un fils, Louis, né en 1997.

Poste clé dans son cabinet

En 1988, elle devient sa collaboratrice à l'Assemblée nationale. Mais c’est surtout en 2002 qu’elle commence à prendre une place prépondérante dans la carrière politique de son mari. Elle occupe un poste clé dans le cabinet de Sarkozy, ministre de l’Intérieur, sans toutefois figurer sur l'organigramme officiel. Installée dans un bureau contigu du ministre, elle participe à toutes ses réunions. Elle le suit au ministère des Finances en 2004 comme conseiller technique puis comme chef de cabinet quand il devient président de l'UMP.

A partir de 2005, pendant la campagne présidentielle et depuis l'élection de Nicolas Sarkozy en mai 2007, les tribulations du couple le plus médiatique de France alimentent la chronique.

Imprévisible

Cécilia Sarkozy, qui a d'emblée fait connaître son peu de goût pour le rôle traditionnel de «première dame» de France. Si elle fait la Une après son voyage réussi à Tripoli pour faire libérer les infirmières bulgares, elle alimente aussi les rumeurs à cause d'une «angine blanche» qui l'empêche, selon son mari, d'honorer un pique-nique estival chez les Bush; ou d'un anniversaire qui l'oblige à quitrter précipitamment le sommet européen de juin.

Elle n'est plus apparue en public depuis les obsèques de Jacques Martin le 20 septembre. Mais la presse suisse affirmait la semaine dernière qu’elle avait séjourné à Genève. Samedi en tous cas, elle doit assister aux fiançailles de sa fille Jeanne-Marie (fille de Jacques Martin) avec Gurvan Rallon, 24 ans.