Macron entretient le suspense sur son départ du gouvernement

AMBITION Le ministre de l’Economie a fait plusieurs métaphores cyclistes pour parler de ses projets ce week-end…

D.B.

— 

Emmanuel Macron lors d'une étape du Tour de France, le 9 juillet 2016. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD
Emmanuel Macron lors d'une étape du Tour de France, le 9 juillet 2016. AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD — AFP

Quand mettra-t-il les voiles pour sortir du gouvernement ? Se présentera-t-il à la présidentielle de 2017 ? Emmanuel Macron devrait en dire plus sur ses intentions lors d’un grand meeting de son mouvement, «  En marche », mardi soir à La Mutualité, deux jours avant la traditionnelle interview du chef de l’Etat le 14 juillet.

Ce week-end il a entretenu le suspense. En déplacement dans les Pyrénées sur la route du Tour-de-France, le ministre de l’économie a multiplié les allusions à ses ambitions présidentielles. « Je ne concours pas pour être maillot blanc ou maillot à pois. Je vise le maillot jaune. Vous connaissez des coureurs qui se satisferaient du maillot blanc ? », a-t-il demandé aux journalistes qui l’interrogeaient, relate le JDD.

«Je ne veux pas quitter le bateau à un moment où c’est difficile»

Questionné sur son meeting de mardi soir, il a aussi montré sa détermination : « Il y a plusieurs étapes et une commence depuis le 6 avril (jour où il a lancé son mouvement) que je compte bien mener jusqu’au sommet », a-t-il déclaré.

>> A lire aussi : Macron assiste à l'anniversaire de Line Renaud et se fait éreinter sur Twitter

Parallèlement, il a sous-entendu que l’heure de quitter le gouvernement n’avait pas encore sonné : « On est à un moment de la vie gouvernementale qui est intense, brutal », a-t-il indiqué ce dimanche à Ouest-France. « Prendre ses responsabilités, c’est défendre à plein les mesures qui sont prises et ne pas mettre de bordel additionnel (sic). Je ne veux pas quitter le bateau à un moment où c’est difficile », a-t-il affirmé.

De quoi remettre une pièce dans la machine et tenir encore en haleine ses sympathisants.