Journée d'hommages à Michel Rocard, cinq jours après son décès

DISPARITION L’ancien Premier ministre recevra un triple hommage, dont une cérémonie nationale à laquelle participera François Hollande, jeudi 7 juillet…

W.P. avec AFP

— 

Michel Rocard aux 50 ans de la CFDT en 2014
Michel Rocard aux 50 ans de la CFDT en 2014 — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Cinq jours après l’annonce du décès de Michel Rocard, l’ancien Premier ministre socialiste va recevoir, jeudi, un triple hommage dont une cérémonie nationale à midi aux Invalides, à laquelle participera François Hollande. Auparavant, à partir de 10h, le théoricien de la « deuxième gauche » fera l’objet d’un « culte d’adieu » protestant dans le XVII arrondissement de Paris, lui qui expliquait encore il y a peu qu’il devait à son éducation protestante son sens de « l’intransigeance éthique. » Enfin, c’est au siège du PS, que la mémoire de Michel Rocard sera célébrée une dernière fois, en présence de Manuel Valls.

François Hollande reviendra sur le parcours de Michel Rocard

Le Premier ministre sera également présent dans la cour d’honneur des Invalides pour l’hommage de la mi-journée, tout comme l’ex-secrétaire général de la CFDT, Edmond Maire, qui y prononcer une allocution en conformité avec le souhait de Michel Rocard. En plus de partager des idées communes, notamment sur la négociation entre partenaires sociaux, les deux hommes avaient pour habitude de faire de la voile ensemble en Bretagne. François Hollande reviendra, de son côté, sur le « parcours » de l’ancien Premier ministre et les « leçons » à en tirer, comme il l’avait fait en octobre en lui remettant la Grand-croix de la Légion d’honneur.

>> A lire aussi : Mort de Michel Rocard: Hommage national à Michel Rocard jeudi aux Invalides à Paris

Comparaisons avec la loi tTravail

Le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll profite de la triste occasion afin de se lancer dans un périlleux parallèle entre le projet de loi travail et Michel Rocard. « Je voudrais vous rappeler par exemple que la CSG, qui a été une de [ses] grandes réformes, avait été votée par un 49-3, et avait failli ne pas être mise en œuvre à six voix près. Aujourd’hui, à gauche comme à droite, qui viendrait dire que cette réforme n’était pas une bonne réforme ? », a lancé Stéphane Le Foll.

>> A lire aussi : Bordeaux: Juppé salue «l'esprit toujours en éveil» de Rocard

Michel Rocard est décédé samedi à l’âge de 85 ans, des suites d’un cancer, et doit être incinéré, ses cendres devant ensuite être inhumées en Corse. La mémoire de cet adepte du « parler vrai », ami de jeunesse de Jacques Chirac, a été unanimement saluée dans la classe politique, à droite comme à gauche, beaucoup revendiquant son héritage.