Primaire de la droite: Sarkozy déjà candidat selon son site Internet

PRESIDENTIELLE L’appel aux parrainages n’était plus visible ce jeudi matin…

Clémence Apetogbor
— 
Le chef des Républicains n'est pas encore officiellement candidat à la primaire
Le chef des Républicains n'est pas encore officiellement candidat à la primaire — www.sarkozy.fr

L’équipe de communication de Nicolas Sarkozy aurait-elle vendu la mèche un peu trop tôt ? « Parrainez dès à présent Nicolas Sarkozy pour la primaire des 20 et 27 novembre », pouvait-on lire sur le site officiel du chef des Républicains sarkozy.fr mercredi, comme l’indiquait Le Parisien.

Or, la candidature de l’ancien chef de l’Etat à la primaire, n’a toujours pas été officialisée.

Déjà en campagne

Autre surprise, l’appel aux parrainages n’était plus visible ce jeudi matin. Grâce à la magie des captures d’écran, 20 Minutes est en mesure de vous en révéler le contenu.

L'appel au parrainages ne serait resté que quelques heures en ligne
L'appel au parrainages ne serait resté que quelques heures en ligne - www.sarkozy.fr

Comme le rappelle Le Parisien, le message reprenait les termes d’un mail envoyé le 23 mai par Guillaume Larrivé, député Républicains de l’Yonne aux partisans de Nicolas Sarkozy. Le secrétaire général du micro-parti « La France pour la vie » invitait les sympathisants de l’ancien chef de l’Etat à le parrainer « pour la primaire des 20 et 27 novembre prochains ».

Sur Twitter, le 27 avril, le porte-parole des Républicains avait même prédit la construction du « plus grand rassemblement possible autour de Nicolas Sarkozy ».

Une double casquette qui irrite

Au sein des Républicains certains pressent Nicolas Sarkozy d’officialiser sa candidature et de quitter la présidence du parti.

>> A lire aussi : Sarkozy en campagne et président des Républicains, «un problème moral et éthique» pour Juppé

La Haute autorité de la primaire a même été saisie mercredi par François Fillon et  Hervé Mariton. La règle officielle oblige le chef de parti à démissionner de son poste de président le 25 août prochain, une quinzaine de jours avant le dépôt des candidatures officielles auprès de la Haute-Autorité.