Costard de Macron: «On ne tutoie pas un ministre, on ne l'invective pas»

MEA CULPA Une vidéo a montré un échange musclé entre le ministre et des militants hostiles à la loi Travail lors d’un déplacement à Lunel vendredi...

Clémence Apetogbor

— 

Emmanuel Macron
Emmanuel Macron — Alain ROBERT/Apercu/SIPA

Quelques jours après sa petite phrase à un jeune homme portant un t-shirt qui exprimait son exaspération, face à un manque de moyens, Emmanuel Macron a assuré n’avoir « ni mépris ni démagogie » ce mardi lors d’une visite à Valenciennes (Nord).

« J’entends beaucoup de remarques et de réactions ces derniers jours, certaines sont blessantes, surtout car elles déforment des propos ou des situations. Moi, je considère que le vrai respect pour les salariés est d’aller au contact de leurs représentants, ce que je fais à chaque fois. […] Comptez le nombre de responsables politiques qui font encore ce geste », a dit Emmanuel Macron.

« La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler »

« Le vrai respect est de les écouter et aussi de répondre ce que je pense. Je n’ai ni mépris ni démagogie, mais j’attends aussi d’eux qu’ils respectent les représentants des pouvoirs publics : on ne tutoie pas un ministre, on ne l’invective pas », a-t-il ajouté.

Une vidéo a montré un échange musclé entre le ministre et des militants hostiles à la loi Travail lors d’un déplacement à Lunel (Hérault) vendredi. Pris à partie par deux d’entre eux, qui lui reprochaient notamment le recours au 49.3 à l’Assemblée nationale sur la loi Travail, le ministre avait répliqué : « Vous n’allez pas me faire peur avec votre tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler », sans que l’on puisse distinguer sur les images le message écrit sur le tee-shirt en question.

La petite phrase du ministre avait été unanimement condamnée ce samedi sur les réseaux sociaux.