C'est parti, Emmanuel Macron donne le coup d'envoi de ‪#‎LaGrandeMarche‬

EN MARCHE Le mouvement de Emmanuel Macron lance sa campagne de porte-à-porte...

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron, le 27 mai 2016.
Emmanuel Macron, le 27 mai 2016. — AFP

Emmanuel Macron se met en marche. Lancé le 6 avril, « En Marche », le mouvement du ministre de l’Economie, débute samedi sa campagne de porte-à-porte, dont l’objectif est de consulter 100.000 personnes d’ici juillet et de livrer un « diagnostic » après l’été.

« On est toutes et tous convaincus que le pays est face à des défis qui sont nouveaux et que les partis classiques ne permettent pas totalement de résoudre », explique le ministre dans une vidéo postée sur le compte Facebook de son mouvement.

«Cette grande marche, son objectif c’est d’aller à la rencontre des Français, de faire ce diagnostic du pays en ouvrant une porte, en allant au devant des autres », explique Macron. Ils permettront de nourrir le « diagnostic du pays » qu’il veut présenter « à la fin de l’été », en s’appuyant également sur le travail d’experts.

Valls rappelle Macron à son devoir de « loyauté »

Le lancement de ce porte-à-porte a valu à Emmanuel Macron de nouvelles piques du Premier ministre, Manuel Valls, qui le rappelle samedi dans Le Parisien à son devoir de « loyauté » à l’égard du gouvernement. « C’est bien de faire du porte-à-porte. Que tout le monde fasse du porte-à-porte, mais dans les heures où on n’est pas ministre ! », souligne le Premier ministre.

Cette opération était aussi samedi matin parasitée sur les réseaux sociaux par les réactions à une vidéo montrant un échange musclé, la veille, entre le ministre et des militants de la CGT lors d’un déplacement à Lunel (Hérault).