Loi travail: Arnaud Montebourg prône le référendum pour sortir de la crise

PROPOSITION L'ancien ministre a toujours une solution à proposer à ses ex-collègues...

20 Minutes avec AFP

— 

Arnaud Montebourg au Mont Beuvray.
Arnaud Montebourg au Mont Beuvray. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Arnaud Montebourg n’est plus au gouvernement mais il a des idées pour stopper la crise entre le gouvernement et les contestataires à la loi Travail, CGT en tête. Pour lui, le blocage des raffineries « porte atteinte aux intérêts de la France, à son image internationale et la vie quotidienne des Français », c’est pourquoi « le gouvernement a la responsabilité de débloquer cette situation ».

Des torts « partagés »

Lui a deux solutions : s’il était au gouvernement, il « organiserait le dialogue » et ferait nommer un médiateur pour trouver une sortie de crise. Et le référendum, comme l’avait suggéré Jean-Claude Mailly, de FO ? « C’est ma suggestion. Je trouve que c’est une bonne recommandation. Quand il y a un blocage, et bien la démocratie parle, et pas la violence, c’est toujours mieux (…) On verrait si (la loi) a du soutien ».

>> A lire aussi: Pénurie de carburants: Suivez notre live

L’ancien ministre, qui envisage d’être candidat à la présidence de la République, a dénoncé la « politique permanente du coup de force » du gouvernement, la loi travail n’ayant pas été « négociée avec les organisations syndicales » et ayant été adoptée en faisait usage du 49-3 à l’Assemblée nationale. Il a toutefois estimé que les torts étaient « partagés » concernant le blocage actuel qui « porte atteinte à l’image de la France » et à « la vie quotidienne des Français ».