Qui a dit: «La gare du Nord, on n'a plus l'impression d'être en France»?

POLITIQUE Après une sortie sur «la race blanche», cette ancienne ministre a livré une nouvelle phrase polémique…

A.-L.B.
— 
L'ancienne ministre Nadine Morano, le 4 avril 2016 à Chateaurenard.
L'ancienne ministre Nadine Morano, le 4 avril 2016 à Chateaurenard. — LILIAN AUFFRET/SIPA

Comment se démarquer de onze concurrents à la primaire des Républicains ? La tentation de la surenchère est grande, parfois démesurée. Invitée ce dimanche sur le plateau de l’émission « Le supplément » sur Canal +, la candidate Nadine Morano a estimé que le quartier de la Gare du Nord à Paris, « c’est l’Afrique, ce n’est plus la France ».

« Vous arrivez dans la Gare du Nord, c’est l’Afrique. Ce n’est plus la France. On n’a pas le droit de le dire ? Je le dis parce que c’est vrai », affirme dans un reportage celle qui a été ministre de Nicolas Sarkozy, qu’elle exècre aujourd’hui.

« Des personnes d’origine africaine, et pour beaucoup d’entre elles, n’avaient pas d’emploi »

« Je laisse juger aussi tous ceux qui viennent, de regarder pourquoi il y a dans ce quartier une concentration d’une population, dont on voit bien que c’est une population immigrée, dont on voit bien que c’est une population qui est concentrée dans ces quartiers, comme vous avez plein de ghettos en France », ajoute-t-elle sur le plateau.

>> A lire aussi: «Race blanche»: Nadine Morano «a répété ses propos cinq fois, comment revenir dessus?»

Plus précise, Nadine Morano note « que la grande majorité de ces personnes qui étaient dans le quartier de la Gare du Nord étaient des personnes d’origine africaine, et pour beaucoup d’entre elles, n’avaient pas d’emploi. »

En septembre 2015, Nadine Morano a été au centre d’une polémique après avoir affirmé que « la France est un pays de race blanche ». Son investiture du parti Les Républicains auxélections régionales lui avait été retirée au profit de Valérie Debord.