Harcèlement sexuel: Baupin présente sa démission de la vice-présidence de l'Assemblée mais «conteste» les accusations

POLEMIQUE Plusieurs membres du parti Europe Ecologie-Les Verts, que le vice-président de l'Assemblée nationale a récemment quitté, l'ont accusé de harcèlement sexuel, voire d'agression sexuelle. Baupin dément et envisage de porter plainte...

M.P. avec AFP

— 

Selon Denis Baupin (Verts), «  la question d'EDF laisse penser que nous voulons sortir immédiatement du nucléaire, ce qui n'a jamais été notre ambition ».
Selon Denis Baupin (Verts), «  la question d'EDF laisse penser que nous voulons sortir immédiatement du nucléaire, ce qui n'a jamais été notre ambition ». — I. SIMON / SIPA

Il a refusé de répondre à Mediapart et France inter. Mais devant le déballage, Denis Baupin a choisi de contre-attaquer. Mis en cause par plusieurs témoignages recueillis dans une enquête conjointe de Mediapart et France inter, Denis Baupin « conteste » tout harcèlement sexuel et « envisage » de porter plainte pour diffamation, explique son avocat.

Le député a aussi présenté sa démission de la vice-présidence de l’Assemblée nationale, a ajouté son conseil, ainsi que Claude Bartolone, le président PS du Palais-Bourbon venait de le lui demander.

« Des allégations mensongères »

Dans leur enquête, les deux médias relaient le témoignage, à visage découvert, de plusieurs membres d’Europe Ecologie-Les Vers, dont certains remontent à une dizaine d’années, faisant état de harcèlement sexuel de la part de celui qui était un cadre d’EELV jusqu’à récemment, voire de cas d’agression sexuelle.

A la suite de cette mise en cause dans la presse, Denis Baupin entend « souligner que les allégations délictueuses, présentées comme prescrites, sont mensongères, diffamatoires et qu’elles ne reposent sur aucun fondement », peut-on lire dans un communiqué publié ce lundi sur le site du député.

Démissionner pour mieux se défendre

« Monsieur Denis Baupin conteste fondamentalement l’idée de harcèlement sexuel et plus encore d’agression sexuelle, lesquels lui sont totalement étrangers », poursuit son avocat, à l’origine de ce communiqué. Et de rappeler que l’Ecologiste « ne fait l’objet d’aucune poursuite judiciaire, et le principe de la présomption d’innocence doit s’appliquer pleinement en sa faveur ».

Enfin, le conseil de Denis Baupin explique que ce dernier « envisage de saisir les juridictions compétentes » et qu « en tout état de cause, afin de protéger les institutions de la République et de pouvoir assurer sa défense, Monsieur Denis Baupin a présenté sa démission du poste de Vice-Président de l’Assemblée Nationale à Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale ».