#NuitDebout: Nicolas Sarkozy respecte les militants, «c'est leur pensée qui est vide»

MANIFESTATIONS L’ancien chef de l’Etat est en partie revenu sur ses propos qualifiant les militants du mouvement de « gens qui n’ont rien dans le cerveau »…

H. B.
— 
L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy
L'ancien chef de l'Etat Nicolas Sarkozy — GUILLAUME SOUVANT / AFP

Le chef de file des Républicains fait marche arrière. Après avoir traité les militants de NuitDebout de « gens qui n’ont rien dans le cerveau », Nicolas Sarkozy tente aujourd’hui de minimiser ses propos. Interrogé à ce sujet par Le Petit Journal du jeudi 28 avril, l’ancien chef de l’État a précisé qu’il « respecte » évidemment les participants à NuitDebout, « comme tous les citoyens ». Mais c’est « leur pensée qui est vide », a-t-il ajouté.


« Ils n’ont pas de programme (…) qu’ils se présentent à des élections » s’ils en ont marre de la politique, a expliqué Nicolas Sarkozy.

En déplacement à Nice ce mardi, le patron des Républicains n’avait pas été tendre avec les manifestants. Ce sont « des gens qui n’ont rien dans le cerveau et qui viennent […] donner des leçons », avait-il expliqué. Une déclaration qui avait beaucoup fait réagir les réseaux sociaux et une partie de la classe politique.