Marion Maréchal-Le Pen «saoulée par les valeurs de la République»

PARTI La députée du Front national regrette aussi que son parti soit exclu « du pseudo-champ républicain »…

20 Minutes avec AFP

— 

Marion Maréchal-Le Pen le 13 novembre.
Marion Maréchal-Le Pen le 13 novembre. — LILIAN AUFFRET/SIPA

La benjamine du Front national en a-t-elle marre de la République ?  Maron Maréchal Le Pen a en tout cas déclaré ce mercredi, lors d’une interview à iTELE, qu’elle plaçait la France au-dessus de la République. « Je suis d’une génération un peu saoulée par les "valeurs de la République" qu’on nous sert en permanence et dont on ne sait pas ce qu’elles recouvrent, ce qui évite d’aller sur le fond des idées », a critiqué la députée FN, âgée de 26 ans.

« On dit « valeurs de la République » et on exclut du pseudo-champ républicain le Front national », a-t-elle regretté.

« La France a commencé avant la République »

« Tout ce que je dis, c’est que je défends la Ve République, c’est un système auquel je suis attaché, mais la Ve République, c’est un régime politique, la France c’est mon pays, je ne confonds pas tout à fait les deux. La France a commencé avant la République », a précisé Marion Maréchal-Le Pen. « J’invite nos dirigeants à dire ce que sont les valeurs de la République » a-t-elle poursuivi.

>> A lire aussi : Marion Maréchal-Le Pen imagine un gouvernement avec Henri Guaino ou Philippe de Villiers

Dans le trimestriel politique Charles en juin 2015, elle avait déjà dit : « La France n’est pas que la République (…). C’est un régime politique (…). Je ne comprends pas cette obsession pour la République. Pour moi, la République ne prime pas sur la France », avait-elle dit.

Citant sur Twitter la déclaration de sa collègue du Vaucluse sur les valeurs de la République, le député PS Erwann Binet a écrit : « Je suis d’une génération saoulée par la famille Le Pen depuis plus de 30 ans ».