Islam: Marine Le Pen a «l'impression de se lire» avec les propos de Manuel Valls

RELIGION La présidente du FN dit avoir prévenu des « dangers du salafisme » il y a plus de 15 ans…

20 Minutes avec AFP

— 

Marine Le Pen, présidente du FN, le 19 février 2016 à Paris.
Marine Le Pen, présidente du FN, le 19 février 2016 à Paris. — CHAMUSSY/SIPA

Absente des médias depuis quelque temps, la présidente du Front national a fait un retour sur les ondes de Radio Classique. Marine Le Pen a déclaré ce mardi avoir eu « l’impression de se lire » en voyant les propos de Manuel Valls sur la question de la compatibilité de l’islam avec la République.

« J’ai eu l’impression de me lire dans A contre flots que j’ai écrit en 2005, je terminais ce livre en disant : « Certains posent la question de savoir si l’islam est compatible avec la République, c’est aux musulmans de répondre »».

>> A lire aussi : Marine Le Pen diffuse des photos d'exécutions de Daesh sur Twitter

Manuel Valls « découvre l’eau tiède »

Ce mardi matin, Marine Le Pen a estimé sur cette question que le Front national et elle-même ont eu « raison dix ans trop tôt comme d’habitude. [Manuel Valls] découvre l’eau tiède. Entre-temps, c’est le chaos qui s’est installé. Quand Manuel Valls découvre le salafisme, il le découvre avec 15 ans de retard. Ça fait 15 ans que nous tirons la sonnette d’alarme, que nous disons que se développent sur le territoire des réseaux de salafisme ».

« Sous Nicolas Sarkozy et François Hollande, ils se sont organisés, ces salafistes, ainsi que les Frères musulmans, ils ont pris en main des quartiers, imposé la loi religieuse. Aujourd’hui, au moment où je vous parle, le combat n’est pas encore commencé » contre ces courants de l’Islam qu’elle réprouve, a regretté l’eurodéputée.