Présidentielle 2017: Les cinq nouvelles règles de la campagne

INSITITUTIONS Les règles de campagne pour la présidentielle de 2017 ont changé mardi, modifiant notamment le temps de parole des candidats...

A.-L.B.

— 

Jean-Luc Mélenchon, candidat du front de gauche a l'élection présidentielle de 2012, invité de
Jean-Luc Mélenchon, candidat du front de gauche a l'élection présidentielle de 2012, invité de — IBO/SIPA

Les règles de l’élection présidentielle ont changé mardi, au grand dam des candidats des petites formations politiques. Ces règles ont été votées définitivement à l’Assemblée nationale et seront applicables en 2017. Retour sur les 5 grandes règles de cette réforme…

Fin de la « règle d’égalité » des temps de parole au profit d’un « principe d’équité »

La règle sur les temps de parole des candidats change, influencée par les recommandations du Conseil constitutionnel et du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). La « règle d’égalité » des temps de paroles à la télévision et les radios disparaît au profit d’un « principe d’équité ». Cette réforme s’applique pendant la période allant de la publication de la liste des candidats au démarrage de la campagne officielle. Cependant, durant les deux semaines avant le premier tour, l’égalité continuera à s’appliquer.

>> A lire aussi :Présidentielle 2017: Les petits partis vent debout contre les nouvelles règles de l'élection

Le CSA devra donc veiller à ce « traitement équitable », en tenant compte notamment de la « représentativité » de chaque candidat (par les sondages et résultats aux précédentes élections) et de sa « contribution à l’animation du débat électoral ».

La publication de tous les parrains des candidats

Jusqu’alors, une liste de 500 noms tirés au sort des élus ayant parrainé un candidat à la présidentielle était publiée. Désormais, la liste intégrale des parrains le sera. Ces parrainages seront rendus publics deux fois par semaine par le Conseil constitutionnel. Les élus devront désormais transmettre leur parrainage à l’institution, alors qu’auparavant ils pouvaient le remettre au candidat.

>> Les propositions de loi recommandent des adaptations des règles de la présidentielle…

Les primaires comptabilisées dans les dépenses électorales pour la présidentielle

Les députés ont adopté une autre proposition de loi. Celle-ci fixe à un an la période de comptabilisation des dépenses électorales pour la présidentielle. Cela devrait permettre d’intégrer les dépenses engagées pendant les primaires.

Des sondages complétés

Les sondages pré-électoraux devront mentionner dans une notice à la commission des sondages « la proportion des personnes n’ayant pas répondu » à une enquête. Ils annonceront aussi les « critères de redressement des résultats bruts ». Cette notice sera publique.

Fermeture des bureaux de vote repoussée de 18 à 19 heures

Les députés ont repoussé la fermeture des bureaux de vote de 18 à 19 heures. Cette fermeture peut être retardée jusqu’à 20 heures pour les villes qui le souhaitent.