20 Minutes : Actualités et infos en direct
FRAUDEPanama Papers: Une «attaque» contre le Panama, dénonce le cabinet d'avocats

«Panama Papers»: Une «attaque» contre le pays, s’indigne le cabinet d'avocats visé

FRAUDE«Plusieurs pays n'apprécient pas que nous soyons très compétitifs pour attirer les entreprises», se défend l'un des fondateurs du cabinet, dont 11,5 millions de documents ont été divulgués dimanche...
Le bâtiment qui abrite le cabinet d'avocats Mossack Fonseca à Panama City.
Le bâtiment qui abrite le cabinet d'avocats Mossack Fonseca à Panama City. - RODRIGO ARANGUA / AFP
Mathias Cena

M.C. avec AFP

«C’est un crime, un délit », s’insurge Ramon Fonseca Mora, directeur et cofondateur du cabinet d’avocats Mossack Fonseca, dont 11,5 millions de documents ont été divulgués dimanche. L’enquête, réalisée par plus de 100 journaux sur des avoirs dans les paradis fiscaux de responsables politiques ou personnalités de premier plan, a révélé des avoirs dans les paradis fiscaux de 140 responsables politiques, notamment dans l’entourage de Vladimir Poutine, mais aussi dans le monde du sport.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Selon Ramon Fonseca, âgé de 64 ans, « c’est une attaque contre le Panama car plusieurs pays n’apprécient pas que nous soyons très compétitifs pour attirer les entreprises ». « Il y a deux manières de voir le monde : la première est d’être compétitif et la seconde de créer des impôts » a-t-il déclaré, ajoutant qu'« il y a une guerre entre les pays ouverts, comme le Panama, et les pays qui taxent de plus en plus leurs entreprises et leurs citoyens ».

Le gouvernement du Panama « coopérera vigoureusement »

« Les documents montrent que les banques, les cabinets d’avocats et autres acteurs opérant dans les paradis fiscaux oublient souvent leur obligation légale de vérifier que leurs clients ne sont pas impliqués dans des entreprises criminelles », a affirmé le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) qui a coordonné l’enquête.

Ramon Fonseca et Juergen Mossack, né en Allemagne en 1948 avant d’émigrer au Panama avec sa famille, ont d’abord ouvert leur cabinet aux Iles Vierges britanniques avant de revenir à Panama lorsque celles-ci ont été contraintes, sous la pression internationale, d’abandonner le système des actions au porteur anonymes. Le gouvernement du Panama a lui assuré dimanche qu’il « coopérera vigoureusement » avec la justice en cas d’ouverture d’une procédure judiciaire.

Sujets liés