Les Européens ne veulent pas du «Brexit», selon un sondage

BREXIT Les Britanniques, comme la majorité des Européens, ne veulent pas que le Royaume-Uni qui l’UE…

C. A.

— 

Le Premier ministre britannique David Cameron le 19 février 2016 à Bruxelles
Le Premier ministre britannique David Cameron le 19 février 2016 à Bruxelles — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Pour les Européens, le « Brexit », c’est non, révèle ce vendredi un sondage réalisé dans cinq pays (France, Royaume-Uni, Allemagne, Italie et Espagne).

Les Français (54 %), les Britanniques (55 %) et l’ensemble des Européens (62 %) se prononcent contre, d’après les résultats du sondage exclusif MCI Odoxa pour le Parisien/Aujourd’hui en France et France Info.

Un pacte renégocié

En 2013, David Cameron, le Premier ministre britannique, a promis d’organiser un référendum sur l’adhésion de la Grande-Bretagne à l’Union européenne. Celui-ci se tiendra le 23 juin de cette année.

Toutefois, le chef du gouvernement britannique ne veut pas que son pays quitte l’UE et a négocié fin février un compromis « renouvelant le pacte » du Royaume-Uni avec les Vingt-Sept.

>> A lire aussi : Tout comprendre aux négociations sur le Brexit en 14 tweets

Garder l’Euro

Concernant l’abandon de la monnaie unique, les Français (68 %) et les Européens (55 %) y sont également opposés. Sur ce point, les Britanniques, qui ont conservé leur monnaie nationale, se distinguent du reste des Européens.

Cette hypothèse du Brexit constitue « l’événement économique majeur à venir » pour 7 Français sur 10, d’après le baromètre. Au mois de mars, c’est la loi travail, portée par la ministre Myriam El Khomri, qui a trusté la première place du palmarès des « événements économiques les plus marquants ».

Ce sondage a été réalisé par internet les 24 et 25 mars dernier auprès de 1003 Français et 4227 Européens.