L'écologiste Emmanuelle Cosse radiée d'Europe Ecologie-Les Verts

EELV Elle aurait été radiée le jour où elle a accepté le poste de ministre du Logement...

H. B.

— 

La secrétaire nationale de Europe Ecologie Les Verts (EELV) Emmanuelle Cosse à Paris le 13 décembre 2015.
La secrétaire nationale de Europe Ecologie Les Verts (EELV) Emmanuelle Cosse à Paris le 13 décembre 2015. — Revelli-Beaumont/SIPA

Emmanuelle Cosse a été radiée d' Europe Ecologie-Les Verts. « Elle n’est plus dans le fichier d’adhérents d’EELV, se mettre en retrait ça n’existe pas », a révélé ce vendredi un responsable du parti à France Info.

A l’annonce de sa nomination au ministère du Logement, le 11 février dernier, l’ex-dirigeante d’EELV avait en effet indiqué qu’elle se « mettait en retrait » de son parti, mais pensait tout de même pouvoir rester chez Les Verts. Ces camarades en ont décidément autrement.

Rien sur les centrales nucléaires

Emmanuelle Cosse avait indiqué avoir décidé « en conscience » de rejoindre le gouvernement, malgré l’avis de son parti, car les écologistes « doivent être là où se font les arbitrages ».

« Je lui ai demandé ce qu’elle avait obtenu, elle m’a répondu : la consultation citoyenne pour l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et Fessenheim. Sans me préciser ce qu’elle avait obtenu pour la centrale nucléaire », a confié ce membre de la direction du parti.

Plus de ministre EELV au gouvernement

Avec la radiation d’Emmanuelle Cosse, il n’y a désormais plus de ministre appartenant à Europe Ecologie-Les Verts au gouvernement.

Jean-Vincent Placé, le secrétaire d’État en charge de la Réforme de l’État et de la Simplification, avait annoncé le 28 août 2015 son départ d’EELV après avoir dénoncé en décembre 2014, une dérive « gauchiste » de son parti.

Barbara Pompili, secrétaire d’État chargée de la biodiversité, avait quant à elle quitté le parti en septembre dernier.