Laurent Fabius devient officiellement président du Conseil constitutionnel

POLITIQUE L’ex-ministre des Affaires étrangères succède à Jean-Louis Debré…

20 Minutes avec AFP

— 

Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 2 février 2016 à Rome.
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, le 2 février 2016 à Rome. — CHINE NOUVELLE/SIPA

C’est officiel, Laurent Fabius est devenu ce mardi matin le président du Conseil constitutionnel lors d’une cérémonie de prestation de serment devant le chef de l’Etat à l’Elysée.

L’ancien ministre des Affaires étrangères avait été choisi mi-février par François Hollande pour succéder à Jean-Louis Debré, en fin de mandat.

« Protéger les libertés »

« C’est une nouvelle étape de la vie du Conseil qui s’ouvre. Avec un contexte que chacun connaît, avec l’exigence de la conformité du droit constitutionnel aux dispositions que le Parlement doit prendre face à la menace terroriste », a déclaré François Hollande au cours d’une brève allocution. « C’est à vous et à votre collège qu’il reviendra de protéger les libertés », a-t-il souligné.

Le chef de l’Etat a également rendu hommage à Jean-Louis Debré, dont il a salué « l’impartialité » et « l’indépendance ».

Deux autres nouveaux membres

Les deux autres nouveaux membres du Conseil, Corinne Luquiens et Michel Pinault, ont également prêté serment. Corinne Luquiens, 63 ans, secrétaire générale de l’Assemblée nationale, a été choisie par le président de l’Assemblée Claude Bartolone, pour remplacer Guy Canivet au Conseil constitutionnel. Michel Pinault, conseiller d’Etat de 68 ans, a été proposé par le président du Sénat Gérard Larcher, en remplacement de Renaud Denoix de Saint-Marc.

Composé de neuf membres désignés pour neuf ans, le Conseil constitutionnel se renouvelle par tiers tous les trois ans.