La crise des migrants au coeur de la rencontre entre François Hollande et David Cameron

REFUGIES La rencontre intervient alors que les autorités françaises ont entamé le démantèlement du campement insalubre de Calais...

20 Minutes avec AFP

— 

David Cameron et François Hollande ont donné une conférence de presse à Paris, ce 23 novembre 2015.
David Cameron et François Hollande ont donné une conférence de presse à Paris, ce 23 novembre 2015. — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

La «Jungle» de Calais sera au centre des discussions de la rencontre officielle prévue ce jeudi entre le Premier ministre britannique David Cameron et le président français François Hollande. Les deux chefs d’État ont rendez-vous à Amiens pour un 34e sommet franco-britannique.

David Cameron et François Hollande auront les yeux tournés sur la crise des migrants et Calais, où affluent en masse des milliers de migrants tentant par tous les moyens de rallier les côtes anglaises.

Une aide de Londres pour l’ouverture de nouveaux centres d’accueil

La rencontre intervient alors que les autorités françaises ont entamé le démantèlement de ce campement insalubre, dans un climat tendu, émaillé d’incidents. Paris ne compte pas remettre en cause les accords du Touquet de 2003 régissant la gestion de la frontière franco-britannique : « Ils n’ont pas vocation à être modifiés », indique-t-on à Paris.

La France veut en revanche une aide financière substantielle de Londres pour l’ouverture de nouveaux centres d’accueil, la sécurisation des infrastructures portuaires de Calais, Dunkerque et du tunnel sous la Manche et la lutte contre les filières clandestines.

>> A lire aussi : En cas de Brexit, la France ne retiendrait plus les migrants à Calais, met en garde Macron

« On attend des engagements financiers additionnels » britanniques, dont le montant devrait être annoncé à l’occasion de ce sommet. Des discussions intenses ont lieu entre les équipes du ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve et son homologue britannique Theresa May.

La question des mineurs isolés

La question du regroupement familial de mineurs isolés, bloqués à Calais alors que des membres de leur famille sont installés outre-Manche, sont un des sujets sensibles des discussions.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a souhaité récemment que les cas de « tous ceux qui ont des attaches en Grande-Bretagne, parmi notamment les mineurs isolés, » soient examinés « dans l’équilibre de la relation que nous avons avec la Grande-Bretagne ».

Deux autres textes seront signés à Amiens pour renforcer la coopération bilatérale en matière de défense et de lutte contre le terrorisme.