Présidentielle 2017: Bernard Debré ne veut pas de Nicolas Sarkozy comme candidat

ELECTION Le député de Paris n'a pas mâché ses mots à l'encontre de l'ancien président de la République...

20 Minutes avec AFP

— 

Le député UMP et médecin Bernard Debré, lors d'une réunion à Paris le 5 septembre 2012.
Le député UMP et médecin Bernard Debré, lors d'une réunion à Paris le 5 septembre 2012. — WARTNER/20 MINUTES/SIPA

Sale semaine pour Nicolas Sarkozy. Après avoir été mis en examen dans le cadre de l’enquête sur ses comptes de campagne en 2012, le voilà attaqué par un député de son propre camp. Bernard Debréndéputé Les Républicains, a demandé ce vendredi que l’ancien président ne soit pas candidat à l’élection présidentielle de 2017.

Invité sur les chaînes parlementaires LCP et Public Sénat, le député n’a pas mâché ses mots. « Vous voyez un ancien président de la République se représenter contre le même candidat qui l’a battu, François Hollande, alors qu’il est mis en examen (…) ? J’aimerais qu’on ait un peu plus de politique saine et compréhensible ». Il a d’ailleurs rappelé la jurisprudence d’Edouard Balladur, ancien Premier ministre, selon qui un ministre mis en examen devait démissionner.

>> A lire aussi : 80 % des Français ne souhaitent pas que Nicolas Sarkozy se présente en 2017

« Qu’il s’en aille »

Peut-il rester à la tête des Républicains ? « Non », a répondu Bernard Debré. « Nicolas Sarkozy ne devrait pas se présenter à l’élection présidentielle. Qu’il en tire les conclusions complètes. Qu’il s’en aille des Républicains ou alors qu’il nous dise : "Je ne suis pas candidat mais je vais les organiser (les primaires de novembre) avec les uns ou les autres" ».

« Mais enfin, qu’on arrête de nous imposer des investitures, le programme de Nicolas Sarkozy. Nous n’allons pas rejouer 2012, on va être la risée du monde entier. On le voit (dans les sondages), les Français le rejettent », a-t-il ajouté.