Sarkozy mis en examen: Juppé adresse ses «amitiés» à l'ancien président

REACTIONS  L'ex-Premier ministre Alain Juppé a réagi mardi soir à la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy...

20 Minutes avec AFP

— 

Alain Juppé, le 2 février 2016 à Alger
Alain Juppé, le 2 février 2016 à Alger — Farouk Batiche AFP

Les premiers soutiens se font entendre. L'ex-Premier ministre Alain Juppé a réagi mardi soir à la nouvelle mise en examen de Nicolas Sarkozy en adressant sur Twitter ses «amitiés» à l'ancien président de la République dans ces «moments difficiles».

«Comme tout citoyen, Nicolas Sarkozy a droit à la présomption d'innocence. Nous devons naturellement respecter ce droit», a-t-il d'abord tweeté à propos de son futur rival pour la primaire à droite en vue de la présidentielle de 2017.

 

Sarkozy entendu toute la journée par le juge d'instruction

«Je souhaite pour nous tous que Nicolas Sarkozy fasse prévaloir son bon droit. Amitiés dans les moments difficiles», a-t-il également déclaré dans un second message posté sur Tweeter. Nicolas Sarkozy a été mis en examen mardi pour financement illégal de sa campagne présidentielle de 2012, dans l'affaire Bygmalion, a annoncé le procureur de la République de Paris François Molins dans un communiqué.

L'ancien chef de l'Etat a été entendu toute la journée par le juge d'instruction, qui soupçonne que ses comptes de campagne ont été truqués pour cacher une explosion du plafond légal des dépenses de 22,5 millions d'euros. L'ancien président est déjà mis en examen depuis juillet 2014 pour corruption et trafic d'influence dans l'affaire dite des écoutes.