Démission de Christiane Taubira: «Je quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur»

LIVE Après l’annonce de sa démission ce mercredi, Christiane Taubira va donner les clés du ministère de la Justice à Jean-Jacques Urvoas…

A.Ch.

— 

Christiane Taubira à la sortie du conseil des ministres le 27 janvier 2016.
Christiane Taubira à la sortie du conseil des ministres le 27 janvier 2016. — Jacques Brinon/AP/SIPA

Ce live est terminé, merci de l'avoir suivi. Retrouvez dans quelques minutes notre synthèse de ses derniers mots en tant que Garde des sceaux.

17h15: Christiane Taubira repart... en vélo

 

17h10:Jean-Jacques Urvoas salue «le panache et la franchise» de Taubira

 

Jean-Jacques Urvoas lui répond: «Avec le panache que nous avons appris à découvrir et une franchise que chacun vous reconnaît, vous avez porté beaucoup de textes de ce quinquennat.»

«Vous avez choisi de partir mais nombre de projets que vous avez engagés vont se poursuivre. Je vais m'engager à faire aboutir ces projets, comme la réforme constitutionnelle voulue par le président de la République.»

17h: «Je vous confie une belle maison»

 

Christiane Taubira prend la parole en premier: «Je veux vous remercier chacune, chacun d'entre vous», dit-elle aux personnels du ministère. «En trois ans et demi j'ai eu l'occasion en me rendant en juridictions ou dans les établissements sous l'autorité de l'administration pénitentiaire comment vous avez porté à bout de bras ce ministère.» Elle remercie longuement le travail de ses équipes qui travaillent «jusqu'à pas d'heure»:

«Je vais vous quitter mais vous resterez dans mon coeur, dans mon esprit. Je pense que nous avons profondément consolidé l'institution judiciaire, nous l'avons modernisée, nous l'avons conduite à être fière d'elle-même.»

Christiane Taubira salue les membres de son cabinet, ses conseillers et tous les membres du ministère. «Je suis extrêmement fière du travail que nous avons produit, nous avons pu le faire grâce aux décisions du Président de la République, au choix qu'il a fait de faire de la justice un ministère prioritaire, grâce au soutien du Premier ministre et surtout parce que quotidiennement vous avez mis la main à l'ouvrage.» 

«Je vous confie une belle maison», a-t-elle dit à l'adresse de Jean-Jacques Urvoas. 

 

16h50: Montebourg/Taubira, des discours de démission qui se ressemblent

 

16h45: Christiane Taubira repartira-t-elle à vélo?

 

Elle a l'habitude de venir au ministère à vélo, le quittera-t-elle pour la dernière fois en pédalant? Il y a de grandes chances car un vélo et un casque l'attendent dans la cour du ministère.

16h31: Christiane Taubira accueille Jean-Jacques Urvoas sur le perron du ministère

Ils sont entrés ensemble dans le ministère de la Justice. Ils doivent s'entretenir pendant une petite demi-heure dans le bureau du Garde des sceaux.

16h20: Les personnels du ministère se réunissent dans la cour

Comme le veut la tradition, les personnels du ministère de la justice se sont réunis dans la cour pour la passation de pouvoir entre Christiane Taubira et Jean-Jacques Urvoas, qui devrait avoir lieu dans quelques minutes.

 

15h35: «Je quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur»

 

Christiane Taubira conclut son discours en soulignant un «désaccord politique majeur»: «Je quitte le gouvernement sur un désaccord politique majeur, je choisis d'être fidèle à moi-même, à mes engagements, à mes combats, à mon rapport aux autres. Fidèle à nous, tels que je nous conçois. Le péril terroriste qui nous menace est grave et imprévisible mais nous avons appris à le traquer, nous savons comment le combattre et nous avons montré que nous sommes déterminés à l'abattre, mais nous ne devons lui concéder aucune victoire, ni militaire, ni diplomatique, ni politique, ni symbolique.»

Comme elle l'a souvent fait, Christiane Taubira a conclu en citant le poète Aimé Césaire: «Nous ne livrerons pas le monde aux assassins d'aubes». 

15h34: 25 textes de loi en trois ans et demi

 

Christiane Taubira rappelle que 25 textes de loi ont abouti en trois ans et demi, dont la «loi d'égalité du mariage pour tous, la réforme pénale, la politique volontariste d'aide et de suivi personnalisé des victimes»

15h32: Le bilan du ministère de la Justice: budget et effectifs en hausse, déclare Taubira

 

Christiane Taubira fait le bilan: «Le budget de la Justice augmenté de 450 millions d'euros en 3 ans (...) Nous avons augmenté les effectifs d'élèves magistrats. C'est un mouvement de fond qui permettra d'avoir plus d'arrivées de magistrats que de départs à la retraite. (...) Nous avons accompli un supplément d'effectifs pour les personnels pénitentiaires. (...) Nous avons renforcé l'Ecole nationale de la magistrature et les trois autres écoles.»

 

15h30: «Ce fut un fréquent bonheur»

Christiane Taubira commence son discours: «Ce fut pour moi un grand honneur d'être ministre de la Justice et en particulier sous la responsabilité de ce président de la république, François Hollande. Ce fut un fréquent bonheur.»

15h12: Standing ovation à l'Assemblée nationale sur les rangs de la gauche

Durant le discours de Philippe Martin, député PS du Gers, les socialistes se sont levés pour saluer l'action de Christiane Taubira. La standing ovation n'a toutefois pas été unanime: les applaudissements sont venus quasi exclusivement des rangs de la gauche.

 

Ce sera sa dernière prise de parole depuis la Chancellerie : à 15h15, Christiane Taubira va tourner la page du ministère de la Justice avec une déclaration à la presse durant laquelle elle devrait revenir sur les raisons de sa démission, annoncée ce mercredi. Elle donnera ensuite les clés du ministère à son successeur, Jean-Jacques Urvoas, à 16h30.

>> Les quatre années mouvementées de Christiane Taubira à la Justice

>> VIDEO: Les démissionnaires du gouvernement applaudissent La décision de Taubira

>> Suivez en direct la déclaration de Christiane Taubira et la passation de pouvoirs sur 20minutes.fr