Nouvelle démission au cabinet de Rachida Dati

POLITIQUE Son chef de cabinet s’en va...

D'après AFP

— 

Les syndicats de magistrats dénoncent comme "un procès en sorcellerie" la convocation à la Chancellerie, justifiée selon la garde des Sceaux Rachida Dati, d'un magistrat du parquet pour des propos critiques sur les peines planchers, que l'intéressé conteste avoir tenus.
Les syndicats de magistrats dénoncent comme "un procès en sorcellerie" la convocation à la Chancellerie, justifiée selon la garde des Sceaux Rachida Dati, d'un magistrat du parquet pour des propos critiques sur les peines planchers, que l'intéressé conteste avoir tenus. — Eric Estrade AFP

Le chef de cabinet de la ministre de la Justice, Rachida Dati, a quitté ses fonctions la semaine dernière «dans le cadre de la réorganisation générale du cabinet» consécutive à la démission le 6 juillet du directeur de cabinet Michel Dobkine.

Michel Marquer «est parti la semaine dernière prendre un poste important au ministère de l'Intérieur au sein du Service de coopération internationale de police (SCTIP)», a précisé le porte-parole de la Chancellerie Guillaume Didier.

Un départ normal donc, et qui n’est pas lié à l’hémorragie qu’avait connue le cabinet au début de la prise de fonction de Rachida Dati. Michel Dobkine , le directeur de cabinet avait démissionné le 6 juillet, officiellement pour des raisons privées. Trois conseillers étaient ensuite partis, dans une atmosphère qualifiée de «tendue» par des sources concordantes, au sein du cabinet de Rachida Dati.