Présidentielle 2017: L’appel d'intellectuels et de dirigeants écologistes pour une primaire à gauche

POLITIQUE Une tribune publiée dans « Libération » ce lundi plaide pour une grande primaire à gauche et « des choix et alternatives claires sur les enjeux majeurs »…

A.G. avec AFP

— 

L'ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit en janvier 2015.
L'ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit en janvier 2015. — IBO/SIPA

François Hollande devrait-il le candidat « naturel » de la gauche pour la présidentielle de 2017 ? Pas vraiment, selon plusieurs intellectuels et personnalités françaises ce lundi. L’économiste Thomas Piketty, le sociologue Michel Wieviorka, des dirigeants écologistes tels que Daniel Cohn-Bendit, ou encore l’ex-footballeur Vikash Dhorasoo lancent un appel pour une primaire « des gauches et de l’écologie » en vue de l’élection présidentielle. Leur tribune est publiée dans Libération ce lundi

« Des choix et des alternatives claires »

Pour que l’élection de 2017 « contribue vraiment à la sortie de la crise politique et ouvre enfin de nouvelles perspectives économiques, sociales, environnementales et démocratiques, il faut qu’aient été débattus et mis en lumière des choix et des alternatives claires sur les enjeux majeurs », écrivent les signataires l’appel. 

Selon eux, « c’est sur ce socle politique partagé et cette légitimité ancrée dans une mobilisation élargie que se fera la campagne du candidat ou de la candidate lauréate et que, potentiellement, il ou elle construira une majorité parlementaire ».

« Nous ne pouvons pas faire ce cadeau à la droite »

« En 2016, nous ne pouvons pas faire ce cadeau à la droite de la laisser seule conduire un débat devant l’ensemble des Françaises et Français sur l’avenir de notre pays », préviennent les signataires, qui proposent que cette primaire à gauche se tienne au même moment que celle de la droite, en novembre.

Figurent également parmi les signataires l’eurodéputé écologiste Yannick Jadot, le démographe Hervé Le Bras, l’écrivaine Marie Desplechin, le cinéaste Romain Goupil et l'acteur Philippe Torreton. 

Un site notreprimaire.fr et un compte Twitter homonyme ont été par ailleurs lancés.