Election présidentielle: Bernard Tapie n'exclut pas de se présenter

RETOUR Son principal projet : lutter contre le chômage des jeunes...

20 Minutes avec agences

— 

Bernard Tapie.
Bernard Tapie. — Claude Paris/AP/SIPA

Bernard Tapie se dit ruiné après sa condamnation à rembourser 404 millions d’euros dans l’affaire Adidas, mais il n’est pas pour autant à court d’idées.

Après avoir évoqué, dimanche 20 décembre, son retour en politique pour endiguer la montée en puissance du Front national (FN) et du chômage, l’ancien ministre est allé encore plus loin le lendemain sur le plateau du Journal de 20 h de France 2.

Son credo : lutter contre le chômage des jeunes

Il a en effet annoncé qu’il n’excluait pas d’être candidat à l’élection présidentielle de 2017 « si aucun des candidats actuels ne veut modifier les structures qui permettent d’arranger les jeunes qui sont au chômage ».

Car la priorité de l’homme d’affaires de 72 ans est là : lutter contre le chômage des jeunes. Il explique d’ailleurs que si l’un des candidats à la présidence de la République propose un programme sérieux pour l’enrayer, Bernard Tapie « restera chez lui ».

Une annonce pas forcément prise au sérieux

Pour faire diminuer le chômage et redonner l’espoir aux jeunes français, l’actionnaire du journal La Provence n’a pas souhaité préciser si sa politique serait de gauche ou de droite.

Reste que ce retour annoncé n’est pas pris au sérieux par tous. Quant à celles et ceux qui y croient, ils ne le voient pas du meilleur œil, certains estimant qu’ils sont liés à la condamnation de Bernard Tapie et à l’argent qu’il doit. De son côté, l’intéressé nie et avance que cela n’a « aucun rapport ».