La présidente du Front national, Marine Le Pen à Henin-Beaumont le soir du deuxième tour de Régionales, le 13 décembre 2015
La présidente du Front national, Marine Le Pen à Henin-Beaumont le soir du deuxième tour de Régionales, le 13 décembre 2015 — François LO PRESTI AFP

DERAPAGE

Marine Le Pen diffuse des photos d'exécutions de Daesh pour répondre à Jean-Jacques Bourdin sur Twitter

Elle n'a pas du tout apprécié un parallèle entre le mouvement terroriste et son parti lors d'un entretien entre Jean-Jacques Bourdin et un expert du djihadisme...

Marine Le Pen dérape sur Twitter. Sur les réseaux sociaux, la patronne du FN, défaite aux régionales, a publié plusieurs photos choquantes d’exécution d’otages par Daesh en Syrie et en Irak. Et en prenant à partie, à chaque fois, Jean-Jacques Bourdin, l’animateur de la matinale de RMC et BFMT TV.

Qu’a dit le journaliste pour mettre ainsi en rogne la présidente du FN ? Il a relancé son invité, le politologue Gilles Kepel, qui vient d’écrire un livre sur l’embrigadement des jeunes par Daesh*, sur « les liens, enfin pas les liens directs entre Daesh et le FN sur ce repli identitaire ». Et le politologue d’expliquer que les idées de Daesh, c’est le repli identitaire et de l’autre côté, il y a « les identitaires qui rejettent l’immigration et l’islam ». Jean-Jacques Bourdin appuie alors sur le fait que les deux cherchent à diviser la société française et conclut sur une comparaison : « Chacun considère l’autre en fonction de son appartenance. »

Le FN a aussi appelé très officiellement sur Twitter ses sympathisants à appeler RMC, en donnant le numéro de standard, pour dire leur colère par rapport à cette comparaison :

* Terreur dans l’Hexagone (Ed. Gallimard)