«L'Alliance populaire» voulue par Cambadélis devrait naître mi-février

PART SOCIALISTE Objectif: renforcer la gauche en vue de 2017...

N.Bg. avec AFP

— 

Cambadélis le 6 décembre 2015 à Paris.
Cambadélis le 6 décembre 2015 à Paris. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

Le renouveau de la politique? «L'Alliance populaire» souhaitée par le Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis devrait être lancée à la mi-février au travers de la publication d'un texte fondateur, a affirmé lundi à l'AFP la porte-parole du PS Corinne Narassiguin. Cambadélis en a fait l'annonce devant les membres du Bureau national réunis lundi soir, au lendemain des élections régionales.

Ce «nouveau mouvement» ne sera «pas un nouveau parti», mais une «fédération de partis, de mouvements associatifs» associant largement les citoyens. Des débats seront organisés de fin décembre à fin janvier pour nourrir le texte fondateur.

«Faire que la gauche soit au deuxième tour de la présidentielle»

La création de ce mouvement doit permettre d'obtenir «un accord de rassemblement le plus large possible» dans la perspective de l'élection présidentielle 2017, a expliqué Corinne Narassiguin. La porte-parole ne se fait au demeurant guère d'illusion sur le fait que le PC et le Front de gauche «auront sûrement envie de leur candidat». Europe Ecologie-les Verts n'a pour l'instant pas dévoilé ses intentions.

Jean-Christophe Cambadélis et Julien Dray, justement «chargé de l'alliance populaire» depuis le mois de juin au PS, piloteront le dossier. Dimanche, Dray avait évoqué le lancement d'un «nouveau projet» devant permettre le «rassemblement de la gauche». «On va essayer de faire que la gauche soit au deuxième tour de la présidentielle donc qu'elle se regroupe, qu'elle se rassemble d'une manière ou d'une autre pas seulement par souci défensif. Elle doit le faire en travaillant, en étant adossé à un projet», avait-il défendu dimanche sur France 2.

Changement du PS... ou pas

Julien Dray avait évoqué un changement de nom du PS, avant d'être rapidement corrigé par Jean-Christophe Cambadélis. «Le changement de nom du #PS n'est pas à l'ordre du jour. Le dépassement du #PS l'est!», a-t-il tweeté.

Dans son allocution dimanche soir, Cambadélis a invité la gauche à «retrouver le chemin de l'union». «Ensemble, nous devons forger l'espoir d'une société meilleure où se conjuguent croissance durable, justice sociale et territoriale, action écologique, priorité éducative, autorité de l'Etat, innovation démocratique», a-t-il déclaré.