Régionales 2015: Le candidat nationaliste Gilles Simeoni emporte la Corse

ELECTIONS Arrivé en 2e position au premier tour, derrière le chef de file de la liste Divers gauche de Paul Giacobbi, c'est le maire autonomiste de Bastia qui sort vainqueur ce soir...

20 minutes avec AFP
— 
Gilles Simeoni.
Gilles Simeoni. — PASCAL POCHARD CASABIANCA / AFP

Gilles Simeoni, 48 ans, est depuis 2014 maire nationaliste de Bastia, la deuxième ville corse, depuis 2014, vient de remporter les élections régionales avec 36,9% des voix, d'après les estimations Ipsos pour France 2. Ce, alors qu'il était arrivé en deuxième position au premier tour du scrutin, juste derrière le chef de file de la liste Divers gauche de Paul Giacobbi.

>> EN DIRECT. Elections régionales: Le Front national ne remporte aucune région

Fils du docteur Edmond Simeoni, figure emblématique du renouveau du nationalisme corse moderne, à la fin des années 1960, Gilles Simeoni est un avocat qui a notamment défendu Yvan Colonna, condamné à perpétuité pour l'assassinat du préfet Claude Erignac.

Artisan du rapprochement avec les indépendentistes

Né le 20 avril 1967 à Bastia, ce partisan du dialogue et du consensus engagé dès l'adolescence dans le mouvement national, prône un «nationalisme d'ouverture». Chef de la coalition autonomiste Femu a Corsica (Faisons la Corse) à l'assemblée de Corse et opposé à l'action violente clandestine, il a été l'artisan du rapprochement avec les indépendantistes pour présenter une liste unique au second tour des territoriales.