Michel Sapin démissionne de la tête de la région Centre

avec AFP

— 

Pour retrouver un siège à l'Assemblée nationale, Michel Sapin, président PS de la région Centre, doit batailler à Châteauroux contre le député sortant UMP et un socialiste dissident, deux candidats qui taxent l'ancien ministre de "cumulard".
Pour retrouver un siège à l'Assemblée nationale, Michel Sapin, président PS de la région Centre, doit batailler à Châteauroux contre le député sortant UMP et un socialiste dissident, deux candidats qui taxent l'ancien ministre de "cumulard". — Martin Bureau AFP/Archives
Michel Sapin (PS) a annoncé dimanche dans un communiqué qu’il démissionnait de la région Centre qu’il présidait, et ce pour cause de cumul des mandats.

Député de l'Indre, maire-adjoint d’Argenton-sur-Creuse (Indre), conseiller régional et président de la région, l’ancien ministre socialiste devait en effet renoncer à un de ces mandats.

Dans son communiqué, il explique avoir fait «le choix du cœur», celui de ses «racines familiales et politiques», malgré «son attachement passionné à la région Centre».

Le maire PS de Tours, Jean Germain, premier vice-président de la région, assurera son intérim jusqu’à l’élection d’un nouveau président.