VIDEO. Régionales 2015: Dany Boon appelle ses «biloutes» à ne pas voter pour le FN

CINÉMA Dans un message publié sur Facebook lundi, l’acteur et réalisateur de « Bienvenue chez les Ch’tis » enjoint les électeurs de Nord-Pas-de-Calais - Picardie à ne pas voter pour Marine Le Pen…

Fabien Randanne

— 

Villeneuve-d'Ascq, le 14 janvier 2014. Dany Boon donne une conféŽrence de presse pour présenter «Supercondriaque».
Villeneuve-d'Ascq, le 14 janvier 2014. Dany Boon donne une conféŽrence de presse pour présenter «Supercondriaque». — M.Libert/20 Minutes

Le Front national, malvenu chez les Ch’tis ? Dany Boon n’a pas le cœur à rire au lendemain du premier tour des élections régionales. Dans sa région natale, le Nord-Pas-de-Calais – Picardie, Marine Le Pen est arrivée en tête avec 41 % des suffrages exprimés, avec une longueur d’avance sur la liste d’Union de la droite menée par Xavier Bertrand (membre du parti Les républicains) qui a obtenu 25 % des voix.

« Je ne peux pas croire que ma région, celle où je suis né, où j’ai grandi, où j’ai tout appris, que j’aime tant et que je mets en valeur dans mes spectacles et dans mes films depuis plus de 25 ans en vantant sa tolérance, son ouverture d’esprit, son sens de l’humour, sa générosité et son humanité, soit demain dirigée par un parti d’extrême droite », écrit l’acteur et réalisateur sur sa page Facebook, ce lundi soir.

Je ne peux pas croire que ma région, celle où je suis né, où j’ai grandi, où j’ai tout appris, que j’aime tant et que je…

Posté par Dany Boon sur lundi 7 décembre 2015

Il avait déjà pris position contre le FN en 2009

« Je comprends le ras-le-bol, la peur, l’incertitude de l’avenir mais je vous assure, mes biloutes, que voter pour l’extrême droite ne résoudra aucun des problèmes actuels, au contraire », met en garde Dany Boon qui, avant de signer, conclut par un fédérateur « Je vous aime ».

Ce n’est pas la première fois que le réalisateur de Bienvenue chez les Ch’tis et Rien à déclarer prend position contre le FN. En 2009, entre les deux tours des municipales à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), il avait publié un communiqué en ce sens. « Le Front national véhicule des idées à l’opposé de notre identité régionale. Le Nord-Pas-de-Calais a toujours été une terre d’accueil, de tolérance, de respect de l’autre et de ses différences », écrivait-il à l’époque.

Le candidat du front républicain, le divers-gauche Daniel Duquenne, s’était imposé, avec 500 voix d’avance, face au frontiste Steeve Briois, qui a conquis la mairie de cette même ville l’an passé, toujours sous l’étiquette FN.