Nicolas Sarkozy à Wolfeboro aux Etats-Unis pour des vacances de luxe

© 2007 AFP

— 

Sur des clichés pris par un photographe de l'AFP depuis le lac à Springfield Point, on peut voir le chef de l'Etat français, nageant avec ses lunettes de soleil, s'approcher en souriant d'un jet-ski jaune sur lequel se trouvent deux adultes et un adolescent.
Sur des clichés pris par un photographe de l'AFP depuis le lac à Springfield Point, on peut voir le chef de l'Etat français, nageant avec ses lunettes de soleil, s'approcher en souriant d'un jet-ski jaune sur lequel se trouvent deux adultes et un adolescent. — Don Emmert AFP

L'eau est-elle bonne à Wolfeboro? En tout cas, Nicolas Sarkozy a pris un bain dans le lac Winnipesaukee vendredi, devant la luxueuse maison qu'il occupe avec sa famille depuis jeudi soir dans la station estivale très huppée de Wolfeboro (New Hampshire, nord-est des Etats-Unis).

Sur des clichés pris par un photographe de l'AFP depuis le lac à Springfield Point, on peut voir le chef de l'Etat français, nageant avec ses lunettes de soleil, s'approcher en souriant d'un jet-ski jaune sur lequel se trouvent deux adultes et un adolescent. Un jeune garçon est dans l'eau près de lui, de dos.

L'immense villa construite récemment dans le style de la Nouvelle-Angleterre, est partiellement cachée par les arbres du parc. Sur un ponton, des chaises longues sont placées devant un garage nautique. «C'est là qu'est le yacht. La maison appartient à un ancien collaborateur de Bill Gates, Mike Appe, qui a été un haut dirigeant chez Microsoft», a assuré à l'AFP un pilote de hors-bord, Charles Dever.

Dans cette bourgade très huppée située en bordure du lac Winnipesaukee, écrasée de soleil et pavoisée aux couleurs américaines, les estivants commençaient à être au courant mais semblaient peu préoccupés par la présence du président français. «La plus ancienne station estivale des Etats-Unis» aux grandes maisons blanches en bois, noyée dans les forêts de pins et d'érables, était surtout occupée par la préparation d'une kermesse.

«Je passe toutes mes vacances ici depuis mon enfance», dit une jeune Bostonienne blonde aux lunettes noires, dont l'ami vient de garer une cadillac décapotable. «Le président français? Non, je n'en savais rien. Et de toutes les façons, beaucoup de célébrités passent leurs vacances dans le coin...»

George Hutchinson, le responsable de l'agence immobilière Yankee Pedlar, qui gère la villa, a refusé d'indiquer le tarif de la location et de dire qui accompagnait Nicolas Sarkozy. «Nous respectons la vie privée de nos clients, et nous en avons d'aussi importants que votre chef d'Etat», a-t-il dit.

Près de 2.000 mètres carré


Un porte-parole de la présidence française a indiqué que Nicolas et Cécilia Sarkozy étaient «en vacances à l'invitation d'amis» près de Boston, où ils se sont rendus «en famille par vol régulier».

A l'embarcadère de Wolfeboro, une responsable de location de bateaux, Penny Smiley, affirme avoir récemment visité la maison. «Nous y avons organisé des visites payantes pour lever des fonds en faveur de l'hôpital de la ville. Elle est extraordinaire, des centaines de mètres carrés, sans doute près de 2.000.. Depuis quelques jours, les services de sécurité empêchent d'approcher», dit-elle.

Outre deux bouées oranges placées à une centaine de mètres devant la résidence, une vedette et un caboteur de la marine militaire empêchent les curieux -très peu nombreux à part quelques journalistes français- d'approcher.

«Vous savez, nous n'avons pas que votre chef d'Etat ici, voilà nous passons devant la maison que loue Drew Barrymore, l'actrice, ici vous voyez la résidence du PDG de Black et Decker, et là vous avez la maison la plus chère du coin, dont le propriétaire Bob Bahr, qui possède un ou deux circuits de courses automobiles, n'a même pas de diplôme d'études secondaires», poursuit Charles Dever.

Wolfeboro se situe à une centaine de kilomètres de Kennebunkport, une résidence d'été appartenant à la famille Bush où, début juillet, le président George W. Bush avait reçu son homologue russe Vladimir Poutine.

En France, le député de l'Aisne René Dosière (app. PS) a demandé «qui» payait les vacances de Nicolas Sarkozy aux Etats-Unis, estimant leur coût supérieur à sa rémunération annuelle.

«Officiellement, la rémunération du président, qu'il fixe lui-même, est en gros de 6.000 euros par mois», a rappelé l'élu. Selon Penny Smiley, la villa avait été mise en location par l'agence pour 30.000 dollars par semaine.