VIDEO. Nicolas Sarkozy et François Bayrou pensent très fort à la présidentielle 2017, et le disent

POLITIQUE Les deux chefs de partis Nicolas Sarkozy et François Bayrou expriment leur ambition d’être le prochain locataire de l’Elysée…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

François Bayrou (à gauche) et Nicolas Sarkozy (à droite), alors alliés, le 22 juin 2010 à Bordes.
François Bayrou (à gauche) et Nicolas Sarkozy (à droite), alors alliés, le 22 juin 2010 à Bordes. — WITT/SIPA

Le prochain président de la République, c’est moi ! Les deux chefs de partis Nicolas Sarkozy et François Bayrou pensent tout haut à l’élection présidentielle 2017. Et pas seulement en se rasant. Revue de presse de ce mercredi matin…

A droite, Nicolas Sarkozy s’adresse à François Hollande en expliquant sur RTL que certes, il n’est plus président, mais que les choses pourraient changer. Ironisant sur la tendance de François Hollande et du gouvernement à lui faire porter la responsabilité des problèmes du pays, Nicolas Sarkozy interpelle le chef de l’Etat : « C’est peut-être un peu éculé maintenant de dire que c’est de la faute à Sarkozy. Puis-je rappeler aimablement et républicainement parlant, du micro de RTL à François Hollande : "Monsieur le Président, c’est vous le Président, ce n’est plus moi. Pour l’instant" ». Tout le monde est prévenu.

Etre au pouvoir, « le but d’un homme politique »

Au centre, François Bayrou croit en ses chances. L’ancien candidat à la présidentielle repartirait bien pour un tour en 2017. Invité de BFMTV-RMC, le chef du Modem pense que les Français feraient bien de lui accorder leurs bulletins pour accéder au pouvoir. « Je ne suis pas au pouvoir, et c’est peut-être ce qu’il faudra un jour changer », explique François Bayrou en souriant. « Vous voulez toujours être au pouvoir ? », demande le journaliste. « C’est le but d’un homme politique que d’influencer le destin de son pays et d’avoir un poids sur l’affaire des choses », ajoute le centriste.

Bonus : Il n’est a priori plus candidat, mais déjà à l’Elysée. L’ancien prétendant socialiste de 2012 Dominique Strauss-Kahn revient à l’Elysée le 19 novembre. Il assistera, rapporte Le Canard enchaîné ce mercredi, à la remise de la Légion d’honneur, par le chef de l’Etat, à Ramzi Khiroun. DSK retrouvera à l’Elysée d’autres personnalités lancées pour la course présidentielle, telles qu’Alain Juppé et François Fillon.