Financement des collectivités locales: Valls reporte d'un an une réforme sensible

POLITIQUE Les élus locaux étaient opposés à cette réforme...

20 Minutes avec AFP

— 

Manuel Valls.
Manuel Valls. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

A deux mois des régionales, Manuel Valls cède. Il a annoncé mardi qu’il reportait d’un an la réforme de la dotation globale de fonctionnement (DGF) aux collectivités locales. Depuis des mois, les élus locaux multipliaient les critiques contre cette réforme qui aboutit à une baisse des dotations de l’Etat, dans un contexte budgétaire serré.

>> A lire aussi: Budget 2015: Quel impact sur votre commune?

Manuel Valls « a proposé que les grands principes de la réforme soient arrêtés dès ce projet de loi de finances, avec une clause de revoyure en avril, et il a proposé que la réforme rentre en vigueur le 1er janvier 2017 », au lieu du 1er janvier 2016, a-t-on indiqué dans l’entourage du Premier ministre.

Trouver la bonne méthode

« Il a expliqué qu’il y avait encore des incertitudes et qu’il fallait laisser du temps », a déclaré la députée PS Christine Pires Beaune, rapporteure spéciale de la commission des Finances sur ce volet, après la réunion de groupe PS. Se disant « dépitée » par ce report, cette élue du Puy-de-Dôme a espéré « que l’on ne reparte pas de zéro ».

« Ce que le Premier ministre a décidé, c’est qu’il fallait avancer dès ce projet de loi de finances, mais avec la bonne méthode, et le plus de concertation possible, mais qu’il n’était pas possible de reculer sur la réforme », a précisé l’entourage de Manuel Valls.