«Air cocaïne»: Jean-Marie Le Pen affirme être «totalement étranger» à l'affaire

JUSTICE Alors que son assistant parlementaire a participé au commando qui a «exfiltré» les deux pilotes français de République dominicaine...

W.M.

— 

Jean-Marie Le Pen.
Jean-Marie Le Pen. — Claude Paris/AP/SIPA

Jean-Marie Le Pen n’a rien à voir avec l’évasion des deux pilotes de l’affaire « Air Cocaïne ». Le président d’honneur du Front national (FN) assure dans un communiqué de presse avoir « eu connaissance des péripéties […] que par les récits des médias ; j’y suis totalement étranger ».

Son assistant parlementaire à bord du bateau d'exfiltration

Son nom avait été associé à l’affaire via son assistant parlementaire européen, Pierre Malinowski qui était à bord du bateau des deux pilotes. Ce dernier, ancien légionnaire, est aussi à mi-temps, l’assistant d’Aymeric Chauprade, eurodéputé frontiste, qui a lui aussi aidé les pilotes à s’enfuir de République dominicaine.

« Il n’y a aucune raison valable pour que mon nom soit associé au développement de ce dossier », assure Jean-Marie Le Pen.