Polémique «Lucette»: François Hollande continuera de «rencontrer les Français»

POLITIQUE «Dès lors qu’il n’y a pas de caméras, qu’il n’y a pas de radios, il y a toujours une franchise» a répondu le chef de l'Etat...

20 Minutes avec AFP

— 

François Hollande au domicile de Lucette Brochet, à Vandoeuvre-lès-Nancy  (Lorraine) le 29 octobre 2015
François Hollande au domicile de Lucette Brochet, à Vandoeuvre-lès-Nancy (Lorraine) le 29 octobre 2015 — POL EMILE/SIPA

Pas de mea culpa. Encore moins un changement de stratégie. Après la polémique «Lucette», François Hollande a justifié les «conditions» de cette rencontre: « Vous pensez que l’on va chez une personne sans conditions ? Partout il y a des conditions, mais dès lors qu’il n’y a pas de caméras, qu’il n’y a pas de radios, il y a toujours une franchise ».

Le président a vanté mardi sur Europe 1 sa proximité avec les Français, assurant, après sa visite jeudi chez cette retraitée en Lorraine, qu’il allait « continuer à rencontrer autant de compatriotes » que possible.

>> A lire aussi: Mise en scène chez Lucette, une pratique politique normale?

«Les Français savent me trouver»

« Moi, je fais confiance à ce qui est le contact direct et on peut me faire beaucoup de reproches, mais sur le contact direct je sais que les Français savent me trouver », a déclaré le chef de l’Etat depuis la Chine, où il est en voyage officiel.

Interrogé sur la « mise en scène » de sa visite chez Lucette Brochet, infirmière à la retraite de 69 ans, s'est dit satisfait: « C’était une rencontre qui était en dehors de la presse, sauf pour une toute petite partie, et moi je vais continuer à rencontrer autant de compatriotes qu’il est possible de pouvoir, dans ma position, visiter », a dit le chef de l’Etat.

«On est presque mieux qu'à l'Elysée»

« Je vais continuer - vous le saurez, vous ne le saurez pas -, parce que c’est très important d’entendre hors caméra, hors micro, ce que les gens ont à dire », a-t-il souligné.

Au cours d’un déplacement en Lorraine, jeudi, François Hollande avait fait une halte à Vandoeuvre-lès-Nancy, dans la banlieue de Nancy, s’invitant chez l’une de ses plus anciennes habitantes, Lucette Brochet. « Lucette », comme la nomment les médias, avait partagé un café avec son invité. « Merci de m’avoir reçu. Ici on est presque mieux qu’à l’Elysée, je peux vous le dire », lui avait dit le président.

Selon le Républicain lorrain, Lucette Brochet, dépassée par la polémique sur la mise en scène qui aurait entouré cette visite présidentielle, a depuis trouvé refuge chez sa fille pour échapper aux questions des journalistes.