Pierre Larrouturou, de Nouvelle Donne, le 31 janvier 2014 à Paris.
Pierre Larrouturou, de Nouvelle Donne, le 31 janvier 2014 à Paris. — BALTEL/SIPA

JUSTICE

Chômage: Pierre Larrouturou attaque les socialistes «pour non-assistance à personnes en danger»

Les « personnes en danger » dont il est question : les 6 millions de chômeurs...

L’économiste et fondateur du parti Nouvelle Donne, Pierre Larrouturou, a déposé, ce jeudi, une plainte contre les dirigeants politiques proches de François Hollande pour « non-assistance à personne en danger ».

Selon lui, les ministres, conseillers, et acteurs de la majorité parlementaires que sont Manuel Valls, Michel Sapin, Myriam El Khomri, Jean-Pierre Jouyet, Emmanuel Macron, Claude Bartolone, Bruno Le Roux, et Jean-Pierre Bel sont responsables, par « leur inaction », du « danger » auquel sont exposés les 6 millions de chômeurs, « dont 10.000 à 20.000 se suicident chaque année », déplore ce partisan de la réduction du temps de travail.

 

 

Vers une « véritable class action citoyenne » ?

Immunité présidentielle oblige, François Hollande est, lui, épargné par l’attaque de Pierre Larrouturou. La plainte de ce dernier devrait toutefois être déclarée irrecevable par le parquet de Paris, pointe Libération. Sauf que, après cet échec, Pierre Larrouturou pourra alors présenter son dossier devant un juge d’instruction, entouré de chômeurs, ou encore de familles de suicidés invités à rejoindre son action sur le site de Nouvelle Donne.

Auteur du livre Non-assistance à peuple en danger, Larrouturou se défend de vouloir ici donner un coup de pouce à la promotion de son ouvrage, vantant au contraire l’ambition de sa démarche, « véritable class action citoyenne » selon lui. « Aux Pays-Bas, des citoyens ont fait condamner leur gouvernement à changer de politique » de l’emploi, rappelle ce socialiste déçu, bien décidé à faire bouger les choses.