Polémique Morano: Sapin favorable à la suppression du mot «race» de la loi

POLITIQUE Cette proposition a été formulée par des députés...

20 Minutes avec AFP
— 
Le ministre français des Finances Michel Sapin prend la parole lors d'une séance de questions au Gouvernement, à l'Assemblée nationale, le 30 septembre 2015 à Paris
Le ministre français des Finances Michel Sapin prend la parole lors d'une séance de questions au Gouvernement, à l'Assemblée nationale, le 30 septembre 2015 à Paris — ERIC FEFERBERG AFP

Le ministre des Finances Michel Sapin s’est montré jeudi favorable à la proposition de parlementaires de supprimer le mot « race » de la législation en pleine polémique autour des propos de Nadine Morano sur la « race blanche ».

Les députés Front de Gauche et les sénateurs du groupe Communiste républicain et citoyen (CRC) ont réclamé mercredi que le gouvernement inscrive à l’ordre du jour du Sénat la proposition de loi supprimant le mot « race » de la législation.

A la question d’un journaliste de France 2 « est-ce que ça vous paraît une bonne solution ? », Michel Sapin a répondu : « Oui, c’est un sujet qui avait été abordé lors de la campagne électorale. »

Un terme « contradictoire » avec la République

« Il est vrai que le mot de race aujourd’hui n’a absolument pas la même signification que celle qu’il pouvait avoir naguère », a-t-il noté. « Aujourd’hui le mot race c’est le racisme et le racisme, ce n’est pas compatible avec la République. C’est pour cela que le terme de race blanche est un terme abominable, un terme totalement contradictoire avec les valeurs de la République », a-t-il ajouté.

« Il n’y a pas un Français qui peut se reconnaître, enfin je l’espère, dans le terme de race blanche », a-t-il conclu. Nadine Morano devrait se voir retirer son investiture Les Républicains en Meurthe-et-Moselle aux élections régionales après qu’elle a réitéré mercredi ses propos polémiques sur la France, « pays judéo-chrétien […] de race blanche qui accueille des personnes étrangères ».