VIDEO. Propos sur «la race blanche»: Morano ne sera pas sanctionnée par les Républicains

POLEMIQUE Plusieurs membres de son camp l’ont pourtant fustigée…  

D.B. avec AFP

— 

Nadine Morano le 16.9.2015. Credit:Oussama Ayoub/Dar Al Muss/SIPA/
Nadine Morano le 16.9.2015. Credit:Oussama Ayoub/Dar Al Muss/SIPA/ — SIPA

Les propos de l’eurodéputé sur le plateau de l’émission On n’est pas couché sur France 2 n’en finissent pas d’enflammer la toile et les médias. Mais pour l’heure, son parti n’a pas prévu de sortir le carton rouge.

Sébastien Huyghe, porte-parole des Républicains, a indiqué mardi qu’il n’était « pour l’instant question d’aucune sanction » contre Nadine Morano après ses propos polémiques. « Les Républicains réaffirment fortement que les propos de Nadine Morano n’engagent qu’elle. Clairement c’est une faute, c’est une faute qui n’engage qu’elle-même », a déclaré Sébastien Huyghe, interrogé par iTELE.

« C’est une faute politique et donc je pense que la sanction, elle viendra de la part de l’opinion, elle viendra de la part des électeurs, mais ne donnons pas à Nadine Morano plus d’importance qu’elle n’en a au sein des Républicains », a-t-il ajouté.

NKM prône la séverité

La numéro 2 du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet, a clairement laissé entendre mardi sur Europe 1 qu’elle souhaitait une sanction contre l’eurodéputée pour ses propos qualifiés « d’exécrables ».

« Si la question [d’une sanction] était posée et qu’il y avait un vote au bureau politique, je la voterais », a répondu la vice-présidente déléguée des Républicains. Souhaite-t-elle qu’elle soit posée ? « Je pense qu’elle peut difficilement ne pas l’être ».

« J’ai entendu systématiquement Nicolas Sarkozy s’exprimer avec la plus grande clarté sur ce genre de sujet et de manière générale contre le rapprochement avec le Front national », a encore affirmé Nathalie Kosciusko-Morizet, interrogée sur le silence du président des Républicains sur ces propos polémiques.

Sur Twitter, la clémence n’est pas de mise

Les réactions outrées des membres du camp de Nadine Morano continue cependant à affluer sur Twitter :