Tacles entre Aubry, Macron et Hidalgo: «Le silence est d'or», s'agace Hollande

POLEMIQUES L'ambiance n'est pas à la sérénité en ce moment entre certaines responsables socialistes...

N.Bg. avec AFP
François Hollande à Bruxelles le 24 septembre 2015.
François Hollande à Bruxelles le 24 septembre 2015. — ISOPIX/SIPA

Si ta parole n’est pas plus belle que le silence, tais-toi, dit le proverbe, que doit bien connaître François Hollande. Le chef de l’Etat a rappelé ce jeudi depuis Bruxelles que « parfois le silence est d’or » à propos de l’attaque en règle de Martine Aubry contre le ministre de l’Economie Emmanuel Macron, lui-même engagé dans des échanges aigre-doux avec la maire de Paris Anne Hidalgo.

« Je ne veux pas en parler là mais parfois le silence est d’or », a répondu, visiblement agacé, François Hollande interrogé à ce sujet lors d’une conférence de presse à l’issue d’un sommet européen sur les migrants.

Charge sur charge

Mercredi la maire de Lille s’est livrée à une violente charge contre Emmanuel Macron affirmant en avoir « ras-le-bol de ce ministre », notamment après les prises de position de ce dernier sur le statut des fonctionnaires, le code du travail, le travail du dimanche.

« Macron… Comment vous dire ? Ras-le-bol ! ras-le-bol, voilà ! Il faut qu’il mette toute son énergie, et sans doute tous ses talents, à accélérer la croissance et l’emploi. Je supporte de moins en moins à la fois l’arrogance - notamment sur les fonctionnaires, pour un ancien fonctionnaire certes devenu banquier d’affaires (…) -, et une ignorance de ce que vivent les gens aujourd’hui, et il y a un moment où ce n’est plus supportable. Qu’il s’occupe de son ministère, ce serait déjà très bien ! », s’est emportée Martine Aubry lors de sa conférence de rentrée.

Dans une interview au quotidien Le Parisien ce jeudi, Macron répond de nouveau vertement à la maire de Paris Anne Hidalgo avec laquelle il est en désaccord sur les modalités du travail du dimanche dans la capitale.