Pour Dati, la formation des imams au Maroc est «un modèle à suivre»

ISLAM Il s'agit selon elle d'un «facteur clé dans la lutte contre la radicalisation»...

20 Minutes avec AFP
— 
Rachida Dati en juin 2014.
Rachida Dati en juin 2014. — ISA HARSIN/SIPA

Rachida Dati, ancienne ministre (Les Républicains), a qualifié lundi de « modèle à suivre » la formation des imams au Maroc, un « facteur clé dans la lutte contre la radicalisation », après la signature entre la France et le Maroc d’une déclaration conjointe sur cette question.

A l’occasion de la visite du président François Hollande au Maroc, Paris et Rabat ont signé samedi une déclaration conjointe relative à la coopération en matière de formation d’imams à l’Institut Mohammed VI, ouvert en mars à Rabat.

« La France a besoin du Maroc pour éradiquer ces fléaux »

« La déclaration conjointe propose de compléter la formation de l’Institut par un enseignement civique suivi en France ou au Maroc », se félicite Rachida Dati, qui précise que l’Institut Mohamed VI a déjà accueilli près de 800 étudiants de différentes nationalités, dont une cinquantaine de Français.

« En tant que rapporteur au Parlement européen sur la prévention de la radicalisation et du recrutement d’Européens par des organisations terroristes, j’avais souligné que la formation des imams est un facteur clé dans la lutte contre la radicalisation, notamment en prison », ajoute la députée européenne.

Selon elle, « alors que le terrorisme et la radicalisation sont une réalité en Afrique et en Europe, la France a besoin du Maroc pour éradiquer ces fléaux, comme le démontre le démantèlement régulier de filières djihadistes grâce aux renseignements stratégiques transmis par les services marocains ».